Captain Poulpe https://blog.edenpulse.com Design, Hackintosh, News & Tips Fri, 09 Jun 2017 11:42:34 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.8 https://blog.edenpulse.com/wp-content/uploads/2017/02/cropped-squid-32x32.png Captain Poulpe https://blog.edenpulse.com 32 32 49487430 Accéder à / Synchroniser ses templates Sketch https://blog.edenpulse.com/acceder-synchroniser-ses-templates-sketch/ https://blog.edenpulse.com/acceder-synchroniser-ses-templates-sketch/#comments Fri, 12 May 2017 09:32:47 +0000 https://blog.edenpulse.com/?p=153151 Une des fonctionnalités bien pratiques de Sketch est de pouvoir utiliser un fichier comme template. Particulièrement utile pour une équipe de designers travaillants sur le même produit, ce système de template permet par exemple de créer un design system et de le partager / utiliser facilement. Fonctionnement des templates Sketch Le fonctionnement des templates est … Continuer la lecture de « Accéder à / Synchroniser ses templates Sketch »

Cet article Accéder à / Synchroniser ses templates Sketch est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
Une des fonctionnalités bien pratiques de Sketch est de pouvoir utiliser un fichier comme template.

Particulièrement utile pour une équipe de designers travaillants sur le même produit, ce système de template permet par exemple de créer un design system et de le partager / utiliser facilement.

Fonctionnement des templates Sketch

Le fonctionnement des templates est très simple.
On place un fichier .sketch dans le répertoire Templates, et ce dernier sera alors accessible depuis le menu « File > New From Template »

Voyons déjà comme accéder à ce dossier de templates.

Emplacement du répertoire de templates de Sketch.

Ça ne s’invente pas et il n’est pas particulièrement accessible en lui même.
Il est situé sur votre disque à ce chemin :

~/Library/Application\ Support/com.bohemiancoding.sketch3/Templates

Histoire de les avoir à disposition et facilement accessibles, je vous conseille de faire un lien vers ce dossier dans le répertoire de votre choix.

Par exemple, votre répertoire utilisateur, ou même, pour le partager / synchroniser avec plusieurs personnes, dans un répertoire Dropbox par exemple.

Accéder au dossier Templates dans votre dossier utilisateur

Rendez vous dans le terminal, et entrez ces instructions.

  1. Allez dans le répertoire de Sketch
    cd ~/Library/Application\ Support/com.bohemiancoding.sketch3/
  2. Déplacez votre dossier template (normalement vide) dans votre dossier utilisateur. (j’ai choisi de le nommer Sketch-Templates)
    mv Templates ~/Sketch-Templates
  3. Faites un lien symbolique pour que Sketch puisse utiliser ce répertoire comme dossier « Templates »
    ln -s ~/Sketch-Templates Templates

    Voilà, c’est fini, maintenant déposez dans ce dossier vos fichiers Sketchs vous servant de Templates.

    Vous pouvez y conserver une hiérarchie aussi, Sketch cherchera les fichiers .sketch dans ce dossier de manière récursive.

Remarquez aussi que vous pouvez accéder directement au répertoire depuis le menu maintenant ;)

Si vous souhaitez le déplacer dans le répertoire Dropbox, modifiez le chemin de l’étape 2. et 3. pour pointer sur votre répertoire Dropbox (typiquement ~/Dropbox/Sketch-Templates/)

 

Cet article Accéder à / Synchroniser ses templates Sketch est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
https://blog.edenpulse.com/acceder-synchroniser-ses-templates-sketch/feed/ 1 153151
WP Rocket sur EasyEngine https://blog.edenpulse.com/wp-rocket-easyengine/ https://blog.edenpulse.com/wp-rocket-easyengine/#respond Thu, 27 Apr 2017 10:18:06 +0000 https://blog.edenpulse.com/?p=136800 WP Rocket est un plugin de cache très efficace. Développé à la base pour fonctionner parfaitement sur les serveurs Apache, il est également possible de l’utiliser sur Nginx grâce à un script disponible sur Github créée par Maxime Jobin. EasyEngine est un moyen de se faciliter la vie pour gérer un serveur web tournant sur Nginx … Continuer la lecture de « WP Rocket sur EasyEngine »

Cet article WP Rocket sur EasyEngine est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
WP Rocket est un plugin de cache très efficace. Développé à la base pour fonctionner parfaitement sur les serveurs Apache, il est également possible de l’utiliser sur Nginx grâce à un script disponible sur Github créée par Maxime Jobin.

EasyEngine est un moyen de se faciliter la vie pour gérer un serveur web tournant sur Nginx à l’aide de commandes vous permettant de créer des sites pré-paramétrés très rapidement.

Je vous conseille d’ailleurs l’excellent article sur EasyEngine de Geoffrey Crofte sur le sujet.

Utiliser WP Rocket avec EasyEngine

Rendez-vous sur le page Github du script.
Suivez simplement les étapes énoncées dans le ReadMe jusqu’à l’installation.

cd /etc/nginx
git clone https://github.com/maximejobin/rocket-nginx.git

Une fois le script cloné dans votre répertoire nginx, générez votre configuration avec les instructions de Maxime,

cd rocket-nginx
sudo cp rocket-nginx.ini.disabled rocket-nginx.ini
sudo php rocket-parser.php

Un fichier default.conf sera crée dans ce répertoire. Il ne vous reste qu’a copier ce fichier (en le renommant par exemple wp-rocket.conf) dans les répertoire « conf » de vos sites crées avec EasyEngine.

Donc dans vos répertoires : 

/var/www/domaine.com/conf/

Vérifiez que votre configuration fonctionne avec 

sudo nginx -t

Puis, si la commande ne vous retourne pas d’erreurs, reloadez le service Nginx pour appliquer la configuration.

sudo service nginx reload

Voilà, c’est tout, enjoy !

Aller plus loin.

Rien de bien compliqué, je pense pour améliorer ce fonctionnement, qu’on pourrait envisager de créer un template pour EasyEngine pour installer directement ce script à la mode EasyEngine, en utilisant par exemple : « ee site create domaine.com –wprocket » ;)

Cet article WP Rocket sur EasyEngine est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
https://blog.edenpulse.com/wp-rocket-easyengine/feed/ 0 136800
Synchroniser ses plugins Sketch https://blog.edenpulse.com/synchroniser-plugins-sketch-entre-plusieurs-machines/ https://blog.edenpulse.com/synchroniser-plugins-sketch-entre-plusieurs-machines/#respond Mon, 24 Apr 2017 14:18:53 +0000 https://blog.edenpulse.com/?p=133748 Sketch est une app qu’il n’est plus vraiment nécessaire de présenter. Une des possibilitées offertes par ce dernier en fait d’ailleurs sa principale force : le fait de pouvoir y ajouter des plugins et d’ainsi améliorer / ajouter des fonctions au logiciel. Un problème apparait assez rapidement. Le nombre de plugins installés se multiplie assez … Continuer la lecture de « Synchroniser ses plugins Sketch »

Cet article Synchroniser ses plugins Sketch est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
Sketch est une app qu’il n’est plus vraiment nécessaire de présenter. Une des possibilitées offertes par ce dernier en fait d’ailleurs sa principale force : le fait de pouvoir y ajouter des plugins et d’ainsi améliorer / ajouter des fonctions au logiciel.

Un problème apparait assez rapidement. Le nombre de plugins installés se multiplie assez vite et il devient difficile de les gérer et surtout de les synchroniser entre plusieurs machines.

Personnellement, j’utilise mon Hackintosh comme machine de travail principale, et mon Macbook Retina le reste du temps.
Avoir les mêmes plugins sur les 2 machines m’est plutôt important.

TLDR; Le Repo Github de mes Plugins

Utiliser Git / Github comme liste.

Conserver une liste ou se souvenir de ces derniers et d’où les télécharger peut s’avérer vite fastidieux et bancal. La majorité des plugins étants disponibles sur Github, je me suis demandé si il était possible de créer un Repo incluant tout les repos des plugins que j’utilise.

Il est tout à fait possible de créer un Repo et d’y mettre les plugins dedans, et de pusher le tout sur Github, mais il reste nécessaire de les mettre à jour à la main à chaque fois et surtout de ne pas oublier de push les modifs sur Github. Fastidieux.

Git Submodule

Après quelques recherches, j’ai découvert la fonction « git submodule » qui permet de créer un genre de « meta-repo », un repo contenant des liens vers d’autres repo.
Plus besoin de télécharger les plugins, les mettre dans son repo et de push sur Github.
Il suffit d’ajouter un nouveau « submodule » dans son repo et le tour est joué ! 

La seule opération alors à réaliser est de maintenir la liste des « submodules » et de « pull » les mises à jour régulièrement sur ses machines, le meta-repo permettant d’automatiquement récupérer les nouveaux fichiers et modifications des sub-repo.

Une solution collaborative

Cette solution est aussi très pratique dans une équipe de designers / front-end developpeurs. Cela permet d’utiliser tous les mêmes outils et maintenir une cohérence logicielle commune.

Je vous invite à découvrir mon Repo, et de le forker pour créer votre propre liste :)
J’y ai inclus un petit « How to » pour gérer tout ça simplement.

Sketch Plugins Repo by edenpulse

Cet article Synchroniser ses plugins Sketch est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
https://blog.edenpulse.com/synchroniser-plugins-sketch-entre-plusieurs-machines/feed/ 0 133748
Empêcher la connexion automatique de ses enceintes Bluetooth sur macOS https://blog.edenpulse.com/empecher-la-connexion-automatique-de-ses-enceintes-bluetooth-sur-macos/ https://blog.edenpulse.com/empecher-la-connexion-automatique-de-ses-enceintes-bluetooth-sur-macos/#respond Sun, 12 Mar 2017 18:10:21 +0000 https://blog.edenpulse.com/?p=98218 Une fois vos enceintes bluetooth jumelées, macOS les utilisera dès qu’elles seront à portée. Ce qui peut-être ennuyeux vous en conviendrez. Si, comme moi, vous ne souhaitez pas toujours utiliser vos enceintes bluetooth dès qu’elles sont à portée, une petite ligne de terminal vous aidera à régler ce petit soucis. Direction Terminal (Applications / Utilitaires … Continuer la lecture de « Empêcher la connexion automatique de ses enceintes Bluetooth sur macOS »

Cet article Empêcher la connexion automatique de ses enceintes Bluetooth sur macOS est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
Une fois vos enceintes bluetooth jumelées, macOS les utilisera dès qu’elles seront à portée. Ce qui peut-être ennuyeux vous en conviendrez.
Si, comme moi, vous ne souhaitez pas toujours utiliser vos enceintes bluetooth dès qu’elles sont à portée, une petite ligne de terminal vous aidera à régler ce petit soucis.

Direction Terminal (Applications / Utilitaires / Terminal.app)

sudo defaults write /Library/Preferences/com.apple.Bluetooth.plist DontPageAudioDevices 1

Voilà, vous retrouverez la liberté de vous connecter à vos enceintes quand vous le souhaitez ! (sans re-jumelage nécessaire)

Cet article Empêcher la connexion automatique de ses enceintes Bluetooth sur macOS est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
https://blog.edenpulse.com/empecher-la-connexion-automatique-de-ses-enceintes-bluetooth-sur-macos/feed/ 0 98218
Pourquoi la communauté WordPress a besoin de plus de designers https://blog.edenpulse.com/communaute-wordpress-a-besoin-de-plus-de-designers/ https://blog.edenpulse.com/communaute-wordpress-a-besoin-de-plus-de-designers/#comments Tue, 03 Jan 2017 11:15:59 +0000 https://blog.edenpulse.com/?p=38265 « Des idées, tout le monde en a. Souvent les mêmes. Ce qu’il faut, c’est savoir s’en servir » – Coluche. Et à ce niveau là, la communauté WordPress est plutôt prolifique, au vu du nombre de plugins qui sortent régulièrement pour la plateforme. La facilité de créer des plugins pour WordPress y est aussi pour quelque … Continuer la lecture de « Pourquoi la communauté WordPress a besoin de plus de designers »

Cet article Pourquoi la communauté WordPress a besoin de plus de designers est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>

« Des idées, tout le monde en a. Souvent les mêmes. Ce qu’il faut, c’est savoir s’en servir » – Coluche.

Et à ce niveau là, la communauté WordPress est plutôt prolifique, au vu du nombre de plugins qui sortent régulièrement pour la plateforme.

La facilité de créer des plugins pour WordPress y est aussi pour quelque chose. Beaucoup de développeurs se lancent alors dans l’aventure et créent leur petit plugin pour améliorer / modifier / ajouter des choses à WordPress.

Si beaucoup arrivent à proposer des plugins simples et utilisent le format de pages d’options classiques « à la WordPress », ce format peut devenir assez limitant lorsque le plugin commence à posséder beaucoup d’options / de possibilités, ou que ces possibilités sortent des classiques cases à cocher.

Les plugins WordPress, fait par des devs, pour des devs.

Le principal problème vient que ces développeurs créent (la plupart du temps) leurs plugins pour d’autres développeurs. Peu d’efforts sont réalisés pour les rendre agréables et simple à utiliser pour une personne qui n’est pas très au fait techniquement et qui possède un blog/site perso dont il s’occupe tout seul.

Et c’est dommage, car ce n’est pas dans cette optique que WordPress est fait

La philosophie WordPress

Je vous invite à lire la page suivante : https://wordpress.org/about/philosophy/
Qui résume bien quelle vision WordPress souhaite véhiculer:
Tout est résumé dans les titres.
– (Works) Out of the Box
Design(ed) for the Majority
Decisions, not Options
Striving for Simplicity

Ces guidelines vous aideront à coup sûr à réaliser un plugin à l’UX plus simple et à la portée (en terme de nombre d’utilisateurs) plus grande.

Mais où sont les designers ?

Ayant déjà participé à quelques WordCamps, je suis toujours étonné de l’absence de designers (au sens large) qui travaillent sur l’ergonomie ou les interfaces utilisateurs des plugins WordPress quand l’on voit la marge de manoeuvre et d’améliorations possibles sur certains plugins.

J’invite d’ailleurs tout ces UX / UI Designers à se pencher sur la chose. Proposez votre aide, rejoignez ces projets et participez-y en apportant votre expertise ! On a tous utilisé des plugins personnellement et où l’on s’est dit « oh mon dieu, ça serait tellement plus simple si… »

Ok, mais tout le monde ne peut pas se payer un designer

C’est vrai, et je peux tout à fait l’entendre, surtout quand il n’y a pas de société derrière et que le plugin est libre et gratuit. Mais essayer de faire abstraction, de prendre du recul et de se mettre à la place d’un utilisateur de votre plugin vous permettra à coup sûr de voir où il peut y avoir des éléments à améliorer, à faire différemment.

Un designer peut aussi travailler gratuitement, mais dans les mêmes conditions qu’un développeur qui travaille gratuitement pour un projet. Pas la peine d’aller chercher un « gratuiste », il faut que cette volonté vienne du designer lui même. Nourri par la même volonté qui à poussé un développeur à proposer son plugin librement : l’envie de partager.

Les fonctionnalités des plugins ne sont plus aussi déterminantes.

Du fait de la simplicité de création de plugins et de leur nombre, les fonctionnalités sont moins déterminantes dans le choix de tel ou tel plugin que par le passé.

L’on peut facilement utiliser 2 plugins très simples à la place d’un seul mal foutu bien souvent.

Si un utilisateur à le choix entre quelque chose de simple et rapide à mettre en place, où il se sent guidé et autre chose de plus difficile à appréhender et où un passage par la documentation est nécessaire pour comprendre le fonctionnement du plugin, il choisira très certainement le plus simple des 2 solutions.

Mon expérience

Travaillant depuis presque 2 ans chez WP Media, j’ai pu m’en rendre compte sur des projets tels que WP Rocket, SecuPress ou Imagify où la simplicité d’utilisation du plugin et la réflexion menée autour de l’expérience utilisateur à permis (entres autres) de clairement se démarquer de la concurrence et même de convertir des utilisateurs des plugins concurrents à nos solutions.

Ce n’est bien sûr pas l’unique raison (je pourrais citer notamment le support, bien plus important encore), mais c’est un élément qui revient souvent dans les reviews de nos produits.

Travaillons ensemble !

C’est mon appel envers la communauté WordPress de développeurs/créateurs. Travaillons ensemble ! L’alliance d’une bonne ergonomie, d’une bonne interface et bonnes fonctionnalités vous permettra de réellement créer une solution qui se démarquera clairement des autres.

Cet article Pourquoi la communauté WordPress a besoin de plus de designers est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
https://blog.edenpulse.com/communaute-wordpress-a-besoin-de-plus-de-designers/feed/ 1 38265
Retrouver l’estimation de la batterie sur macOS 10.12.2 sans apps tierces https://blog.edenpulse.com/retrouver-lestimation-de-batterie-macos-10-12-2-apps-tierces/ https://blog.edenpulse.com/retrouver-lestimation-de-batterie-macos-10-12-2-apps-tierces/#respond Mon, 19 Dec 2016 09:25:42 +0000 https://blog.edenpulse.com/?p=38185 Apple a décidé qu’il valait mieux ne pas afficher d’estimation de batterie du tout qu’une estimation eronée dans la dernière version de macOS, 10.12.2. C’est un choix discutable, qui semble manquer à certaines personnes, bien que sur iOS il n’y ai jamais eu d’estimation de batterie par exemple. Pas besoin d’applications tierces Une astuce très simple consiste … Continuer la lecture de « Retrouver l’estimation de la batterie sur macOS 10.12.2 sans apps tierces »

Cet article Retrouver l’estimation de la batterie sur macOS 10.12.2 sans apps tierces est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
Apple a décidé qu’il valait mieux ne pas afficher d’estimation de batterie du tout qu’une estimation eronée dans la dernière version de macOS, 10.12.2. C’est un choix discutable, qui semble manquer à certaines personnes, bien que sur iOS il n’y ai jamais eu d’estimation de batterie par exemple.

Pas besoin d’applications tierces

Une astuce très simple consiste à remplacer cet élément de menu de macOS par celui de macOS 10.12.1 tout simplement. 

Je vous invite à télécharger Battery.menu que j’ai récupéré de ma sauvegarde TimeMachine personnelle, si vous n’en avez pas.

Pour se faire, vous pouvez, soit :

  • Désactiver SIP, le mécanisme de protection de macOS pour faire la manipulation directement depuis macOS (Vous pourrez le réactiver juste après sans soucis.)
  • Le faire directement depuis la partition de restauration de votre Mac.

Le plus simple est de le faire depuis la partition de restauration de votre Mac.

  • Téléchargez le fichier zip plus haut de Battery.menu, dézippez le sur votre Bureau.
  • Démarrez donc en mode restauration en maintenant les touches « CMD » et « R » enfoncées jusqu’à arriver sur l’écran d’accueil. Cherchez et lancez depuis la barre de menu l’outil terminal.
  • Copiez « Battery.menu » de votre bureau vers le dossier /System/Library/CoreServices/Menu\ Extras/ avec les commandes suivantes (à adapter)

cd /Volumes/(le nom de votre disque système)/System/Library/CoreServices/Menu\ Extras/

rm -rf Battery.menu

— Pour supprimer le Battery.menu de macOS 10.12.2

cd /Volumes/(le nom de votre disque système)/Users/(votre nom d'utilisateur)/Desktop/

mv Battery.menu /Volumes/(le nom de votre disque système)/System/Library/CoreServices/Menu\ Extras/

— Pour déplacer le Battery.menu depuis votre bureau vers le bon répertoire qui va bien.

Voila, redémarrez normalement, et vous devriez avoir retrouvé l’estimation de la batterie.

Cet article Retrouver l’estimation de la batterie sur macOS 10.12.2 sans apps tierces est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
https://blog.edenpulse.com/retrouver-lestimation-de-batterie-macos-10-12-2-apps-tierces/feed/ 0 38185
Chers transporteurs, allez bien vous faire f**tre, cordialement. https://blog.edenpulse.com/cher-transporteurs-allez-bien-faire-ftre-cordialement/ https://blog.edenpulse.com/cher-transporteurs-allez-bien-faire-ftre-cordialement/#comments Thu, 15 Dec 2016 15:41:27 +0000 https://blog.edenpulse.com/?p=38171 Ça y est j’en ai vraiment marre.  Je pense que je ne suis pas le seul, mais commandant pas mal de choses sur des sites marchands divers et variés, il y a une chose qui ruine à coup sûr mon expérience. La livraison. J’écris aujourd’hui ce post coup de gueule car encore une fois, la … Continuer la lecture de « Chers transporteurs, allez bien vous faire f**tre, cordialement. »

Cet article Chers transporteurs, allez bien vous faire f**tre, cordialement. est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
Ça y est j’en ai vraiment marre. 
Je pense que je ne suis pas le seul, mais commandant pas mal de choses sur des sites marchands divers et variés, il y a une chose qui ruine à coup sûr mon expérience. La livraison.

J’écris aujourd’hui ce post coup de gueule car encore une fois, la Poste à décidé que je n’étais pas présent à mon domicile et que l’avis de passage incomplet ne permet pas à la Poste de retrouver mon colis. Quand aurais-je des nouvelles de mon colis ? – haussement d’épaules de « je ne sais pas » de la part de la Poste.

Que ça soit une boutique en ligne ou une autre, toutes celles à qui j’ai pu commander quelque chose ont toujours eu un service client exemplaire, toujours à l’écoute du client et prompts à trouver une solution.
Le seul endroit ou le problème réside toujours est la livraison.

Notez bien que le titre ne s’adresse pas aux livreurs, l’amalgame peut-être rapidement fait, mais plutôt aux transporteurs, La Poste, Colissimo, ChronoPost, GLS, DHL, UPS, Colis Privé.

Bien que certains présentent moins de problèmes que d’autres, certains sont champions en la matière, et je me demande comment ces sociétés peuvent encore exister.

Je vais vous raconter quelques histoires qui m’ont particulièrement marquées et qui, j’en suis sûr, trouveront echo sans trop de soucis.

Noël Tech par Colissimo

C’était il y a maintenant quelques années, j’avais commandé un iPod Touch sur un site marchand sur lequel je n’ai pas eu le choix du transporteur, colis qui s’est fait envoyer via Colissimo en express 24h.

Etudiant à l’époque, le jour de la livraison j’attendais patiemment chez moi le livreur en réactualisant le suivi en ligne de temps à autre.

Vers la fin de la journée, rien n’était arrivé, quelle ne fût pas ma surprise quand je vis que le suivi m’indiquait maintenant que je n’avais pas été là pour la livraison et qu’il serait disponible demain, a un dépôt de la Poste très éloigné de chez moi.

Donc

1. J’ai payé pour une livraison à domicile, il faut que j’aille le chercher bien loin de chez moi en transports.

2. J’étais chez moi toute la journée

Le lendemain, je me rends donc au dépôt, où Mme Michelle me dit que « vous avez bien été livré, vous avez même signé »

« PARDON?  » 

Je regarde la feuille d’émargement qu’elle me tends, et remarque directement :

  • Qu’il ne s’agit pas de ma signature (plusieurs fautes dans mon nom quand même)
  • Que TOUTES les signatures sur la feuille sont faites de la même façon : initiale du prénom, nom, avec un genre de rond souligné sur le tout

Je lui fait remarquer que je sais comment je m’appelle et que toutes les signatures sont bidons, et que j’aimerais maintenant savoir où est mon colis.

La fonctionnaire totalement offusquée que j’émette cette hypothèse me retire la feuille directement, et me demande mon numéro de téléphone pour qu’ils conduisent une recherche, ils m’appelleront quand ils auront une réponse. Je m’éxecute, n’ayant pas vraiment le choix.

Le lendemain matin première heure, je reçois un coup de téléphone, me signalant que mon colis à été « retrouvé » que je peux venir le chercher, de nouveau au dépôt lointain.

Donc

  1. le colis n’étais pas vraiment livré, vu qu’ils l’ont trouvé.
  2. Les signatures étaient bien bidon
  3. Je me re-déplace pour chercher une livraison express. (2 jours plus tard donc)

Je vais au dépôt, où Mme Joceline me tends un paquet qui avait été clairement éventré / ouvert puis re-scotché en vitesse.
Je demande à parler à Mme Michelle pour avoir des explications sur le colis, sa disparition et tout le reste.
Mme Joceline me dit que Mme Michelle n’est pas disponible aujourd’hui, elle est en congé. Au moment où je vois Mme Michelle plus loin dans l’entrepôt vaquer à ses occupations !!!
Chose que je fais remarquer à Mme Joceline, qui me dit : « vous avez votre paquet, vous êtes content, nous avons du travail, partez s’il vous plait« .

Bilan

Le paquet avait clairement été ouvert puis refait, les étiquettes du web-marchand semi-arrachées. L’iPod avait également été ouvert et déballé, puis remballé.
Vu la période de Noël qui approchait, comment ne pas imaginer qu’il s’agit d’une bête tentative de vol de la part du facteur / livreur ? 

Relais Colis par UPS

Plus récemment, j’ai choisi de me faire livrer un colis « lendemain avant 18h ». Je reçois mon numéro de suivi, UPS. Très bien, je suis un peu rassuré, j’ai eu très peu de soucis avec ce transporteur.

Histoire de vous placer le contexte, je travaille depuis chez moi, et la gardienne de mon immeuble réceptionne les colis et paquets quand je ne suis pas chez moi.

J’ai donc attendu jusqu’a 18h le passage du livreur, qui ne s’est jamais présenté. Vers 18h40, je reçois une notification sur le suivi, que je n’étais pas chez moi et que le colis sera disponible au Relais A, à partir de 19h00.

Très bien…

Je me dirige donc vers ce Relais A, qui est à 20min de marche de chez moi, et y suit vers 19h20, à l’instant même où je reçoit un SECOND mail d’UPS me signalant que mon colis ce trouve à un Relais B, encore à 20min de marche. Ce Relais B ferme à 20h, je me dépêche donc, et malgré mon arrivée vers 19h40, ce relais avait décider de fermer boutique pour ce soir.
Ouverture : 8h du matin demain. Ok.

Très bien…….

Lendemain matin, vers 9h30, je vais à ce relais et découvre un bistrot avec un barman limite en crise de nerfs, qui me signale que « pour les colis, c’est normalement à partir de 10h. »
Son bar était intégralement rempli de colis. 

Une photo d’une partie du bar… le reste de l’endroit était tout aussi rempli

Me renseignant auprès du barman, il me signale que hier soir le livreur était passé et avait vidé quasiment l’intégralité de sa camionnette dans son relais colis.

Donc…

En gros, le livreur avait une charge de travail trop importante et une fois sa journée terminé, à 19h, il a simplement décidé de tout ramener au relais colis.

Les choix de prestataires de ChronoPost

Autre anecdote rigolote si il en est, un envoi ChronoPost, j’étais aussi bien évidemment chez moi le jour de la « livraison garantie avant 11h ». Lorsque vers 11h30, je vois le suivi en ligne me dire que « le colis sera livré demain » sans plus d’explications.

J’appelle donc la hotline, qui me dit que « le colis était trop grand et qu’il n’y avait plus de place dans la camionnette. Mais il sera livré sans faute demain avant 11h »
Connaissant très bien la taille du colis qui allait arriver, je rigole intérieurement à la pensée qu’un colis pouvant être mis dans la poche ou dans une boite à gants soit trop grand pour une camionnette de plusieurs mètres cubes.

Lendemain, même message sur le suivi. 

Passablement énervé (c’est pas comme si je commandais quelque chose en livraison lendemain avant 11h juste pour le plaisir hein… c’est important), après 2 jours de retards, je rappelle la hotline. Qui me dit que le colis sera livré sans faute demain.
Ayant vraiment besoin du colis, je lui demande à tout hasard si je peux tout simplement pas aller le chercher au dépot Chronopost à 45min de chez moi. Quelques minutes d’attentes plus tard, elle me dit que c’est possible.

Je vais donc à ce dépôt où je demande mon colis à une personne très agréable et serviable, totalement étonné que ce colis soit ici et pas déjà en ma possession. Il me demande si j’ai quelques minutes pour qu’il mène son enquête de savoir pourquoi ce n’est pas le cas. Plutôt curieux, j’acquiesce. Il passe donc plusieurs coups de fils relativement musclés à 2 livreurs, un livreur et son supérieur, les 2 se renvoyant la balle de responsabilité.

Après quelques minutes de mises au point. Il me raconte que :
– Le livreur subordonné A pensait que c’était à son supérieur B de s’occuper de ma rue.
– Le livreur B pensait que c’était au A de s’occuper de ma rue.
– Que cela faisait prêt d’une semaine que ma rue n’avait pas été livrée et que les colis s’entassaient

Visiblement déprimé de cette situation, cette personne d’une cinquantaine d’année et moi avons quelque peu discuté et c’est comme ça que j’ai appris que :
– Chronopost ne livre rien du tout, ils font du frêt aérien et ferroviaire tout au plus, et un peu de logistique
– La livraison est assurée par un prestataire externe à Chronopost, choisi 1 fois par an sur le seul critère du prix.
– Que les prix de livraison augmentent d’année en année pour contrebalancer le fait que les gens demandent des remboursements.

Petits accidents classiques

Je ne compte même plus les accidents classiques, comme le bourage de boite aux lettres avec un colis au contenu fragile.

La flemme intense du facteur :

Les « échecs de livraison », livrés.

Alors voici mon message à ces chers transporteurs :

Allez bien vous faire f**tre !

Pourquoi ?

  • Parce qu’en fait quand je paye pour un service, je m’attends à ce que celui-ci soit honoré. C’est la base !
  • Parce que je m’en fou que le pauvre livreur avait trop de colis pour finir sa journée à 19h. Embauchez en un deuxième, ou un troisième, ou même 42.
  • Parce que vos prix ne cessent d’augmenter, mais que le service rendu ne cesse de diminuer
  • Parce que je ne vous paye pas 30€ pour avoir un colis (c’est le minimum), je vous paye par exemple pour l’avoir en 24h, ou le lendemain avant 11h. Vous ne me faites pas une fleur en me le livrant, vous faites juste votre travail.
  • Parce que j’en ai marre que vous promettez des heures de livraisons que vous ne tenez pas.
  • Parce que je ne compte pas le temps que j’ai perdu à aller chercher un colis qui aurait dû arriver chez moi directement.
  • Parce que je ne compte pas les fois où, travaillant depuis chez moi et ma concierge récupérant tout les paquets, j’étais « absent », que « ma boite au lettre était devenue inaccessible », que mon « adresse n’existait pas ».

C’est particulièrement ce dernier point qui m’énerve souvent quand je pense aux personnes qui prennent par exemple congé pour réceptionner un gros colis ou quelque chose d’important. Ces personnes qui doivent s’absenter de leur travail pour se retrouver à la fin de la journée l’impression d’être complètement baisés et d’avoir perdu une journée complète parce que vous n’avez pas fait le votre.

On arrive aujourd’hui à envoyer des gens dans l’espace, mais pas à transporter une boite en carton d’un point A à un point B.

J’attends impatiemment que votre métier se fasse joliment « Uberiser » la tête, et que vous alliez pleurer pour « concurrence déloyale » quand vous aurez dégouté absolument tout le monde avec vos méthodes et votre service « de qualité ».

Il suffit de se rendre sur les comptes twitter par exemple de ces transporteurs pour se rendre compte du désastre et de l’incompétence complète dont vous faites preuve.

Je suis sûr que beaucoup d’entre vous ont des expériences similaires, je vous propose de les partager dans les commentaires, histoire d’en rire, plutôt que d’en pleurer !

Cet article Chers transporteurs, allez bien vous faire f**tre, cordialement. est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
https://blog.edenpulse.com/cher-transporteurs-allez-bien-faire-ftre-cordialement/feed/ 17 38171
Pourquoi j’utilise le thème par défaut de WordPress https://blog.edenpulse.com/quality-content-first/ https://blog.edenpulse.com/quality-content-first/#respond Sun, 11 Dec 2016 21:06:52 +0000 http://blog.edenpulse.com/?p=38034 Votre oeil ne vous a pas trompé, ce blog utilise bien le template de base proposé avec WordPress 4.6, Twenty Sixteen. Fainéantise pure ou véritable raison ? TLDR; : en fait, c’est vraiment voulu. Ce thème n’est pas le plus sympa visuellement, il existe bien mieux sur beaucoup de points et rien ne m’empêcherait d’en … Continuer la lecture de « Pourquoi j’utilise le thème par défaut de WordPress »

Cet article Pourquoi j’utilise le thème par défaut de WordPress est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
Votre oeil ne vous a pas trompé, ce blog utilise bien le template de base proposé avec WordPress 4.6, Twenty Sixteen. Fainéantise pure ou véritable raison ?

TLDR; : en fait, c’est vraiment voulu.
Ce thème n’est pas le plus sympa visuellement, il existe bien mieux sur beaucoup de points et rien ne m’empêcherait d’en créer un moi même si je le voulais.

Un des principaux problèmes que je rencontre est le fait que je n’arrive pas à trouver un thème simple, de type journal, visuellement réussi, et ne reposant pas principalement sur l’utilisation d’images dans le header. (Du coup si vous avez de bonnes propositions, j’attends vos réactions en commentaire)

Content First.

Utiliser le thème par défaut me permet de me focus sur le véritable but de ce blog, partager des choses, plutôt simplement et efficacement.

En fait, proposer un vrai contenu de qualité.

Je ne passe pas mon temps à réfléchir sur comment améliorer la forme, mais plutôt à tester et améliorer le fond.
Bon, vous allez dire, vu les 2 articles qui paraissent tout les 6 mois, ça change pas grand chose. Certes, mais l’intention y est.

Par le passé

Je n’ai pas toujours utilisé le thème par défaut, j’ai même crée plusieurs petit templates.
Le fait est que je n’arrivais jamais à les trouver suffisamment bien et passait mon temps à les modifier non stop, plutôt que de passer ce temps à écrire des articles et partager des choses.

Alors oui, cela vient certainement du fait que ce blog n’a pas vraiment une thématique très précise, c’est un peu un journal de trucs presque rangés à tendance tech / geek. Du coup, en déduire une ambiance visuelle spécifique serait un peu compliqué.

Le Futur

Certaines catégories de ce blog sont vraiment plus fournies que d’autres et je pense qu’au final elles deviendront des petits sites/blogs à part entière.

Actuellement, j’écris peu d’articles mais ils semblent être relativement suivis et appréciés. (Merci chers lecteurs !)
J’aimerais beaucoup en écrire plus, plus souvent. (Dans un monde idéal où mes journées font 48h). J’ai d’ailleurs pas mal d’idées pour augmenter mes publications.

Si vous avez des idées de post, n’hésitez pas à m’en envoyer : soit dans les commentaires, soit par mail directement.

Et pourquoi pas Medium ?

Ouais j’y pense. J’ai même écrit quelques articles dessus et je dois avouer que l’experience est plutôt plaisante. Ce serait peut-être une solution. Recentrer ce blog sur une thématique précise et publier le reste sur Medium.

Certaines choses me dérangent sur Medium, qui fait que je n’ai pas encore totalement franchi le pas.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Cet article Pourquoi j’utilise le thème par défaut de WordPress est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
https://blog.edenpulse.com/quality-content-first/feed/ 0 38034
Stop Apple ! Arrêtez de faire n’importe quoi ! https://blog.edenpulse.com/stop-apple-arretez-de-faire-nimporte-quoi/ https://blog.edenpulse.com/stop-apple-arretez-de-faire-nimporte-quoi/#comments Fri, 28 Oct 2016 14:24:44 +0000 https://blog.edenpulse.com/?p=38079 Hier soir j’ai regardé la Keynote « Macbook » d’Apple. Et ce matin, j’ai lu certains articles de la presse spécialisée, mais surtout aussi les commentaires et avis des gens sous ces articles traitant la marque à la pomme de tout les noms et tout les maux, se plaignants de tout et surtout n’importe quoi. Derrière ce … Continuer la lecture de « Stop Apple ! Arrêtez de faire n’importe quoi ! »

Cet article Stop Apple ! Arrêtez de faire n’importe quoi ! est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
Hier soir j’ai regardé la Keynote « Macbook » d’Apple.
Et ce matin, j’ai lu certains articles de la presse spécialisée, mais surtout aussi les commentaires et avis des gens sous ces articles traitant la marque à la pomme de tout les noms et tout les maux, se plaignants de tout et surtout n’importe quoi.

Derrière ce titre un peu pute à clic, j’aimerais revenir sur certains points et sur les réactions suscitées par ces nouvelles machines.

Petit tour d’horizon de la connerie.

« Il n’y a plus d’innovation chez Apple »

Première chose qu’on lit souvent « c’était mieux avant…. steve jobs… blablabla…plus d’innovation blablabla… »

La vraie question de l’innovation

Mais venons-en à la vraie question alors !
Qu’attendez-vous comme innovation/révolution dans un Macbook ? (n’hésitez pas dans les commentaires)

Sont interdites les réponses suivantes :
– Je ne sais pas
– Plus de puissance / plus de RAM / plus de GPU / Plus de … quelque chose

Nommez réellement une fonctionnalité qui, pour vous, représenterais une innovation / révolution dans un Macbook. J’attends.

  • Enlever le clavier ? C’est un iPad
  • Une SIM dans le Macbook ? Bonne idée, mais pas dans la stratégie commerciale d’Apple, il faut bien vendre des iPhones
  • Un clavier + trackpad entièrement tactile ? Plus besoin d’iPad
  • Un écran tactile : C’est un iPad avec un clavier
  • Chargement sans fil ?
  • Un scanner rétinien pour déverrouiller le Macbook ?
  • Des capteurs infrarouges / lasers pour détecter vos mouvements ?

Apple c’était vraiment mieux avant

Oui, c’était mieux avant, parce que dans tout les domaines où Apple à lancer / fait évolué ses produits, quasiment tout était à inventer et/ou améliorer avec une grande marge de manoeuvre possible.
En prenant du recul, l’on peut voir aujourd’hui à quel point les changements ont pu être importants et vecteurs de modifications de comportements dans la société et dans l’industrie tech actuelle.

Une question logicielle, plus matérielle

Il y a 10/15 ans, le matériel empêchait les idées des développeurs et les logiciels de pleinement s’exprimer. Ce n’est plus le cas actuellement. Les machines sont devenues tellement puissantes que cette limite n’existe presque plus. Tout se fait extrêmement rapidement, facilement, sans que le matériel soit à la traine, et que l’on se sente obliger d’investir massivement pour améliorer un aspect qui ralenti l’intégralité d’une machine.

La révolution ne sera pas matérielle

Et c’est bien pour ça que l’on voit les industries tech, Google et Apple en tête, s’orienter vers l’IA et non pas vers la course à la puissance matérielle, qui permet uniquement de faire les choses que nous faisons déjà plus rapidement.

« Je vais devoir acheter plein d’adaptateurs ! »

L’évolution à un prix. Il faut rester cohérent, l’on ne peux pas évoluer en gardant une technologie actuelle. C’est comme si on voulait que le prochain processeur soit 3 fois plus puissant et rapide, mais avec les mêmes composants, la même architecture matérielle, en surtout ne changeant rien. C’est complètement con.

Ça ne fonctionne pas comme ça.

Forcer le changement

Il faut qu’une marque commence et entame la marche vers un changement. Notons par ailleurs, que ce n’est pas Apple qui à commencé dans le domaine de l’USB-C.
Il ne faut pas oublier qu’un changement doit toujours être radical, sinon il ne marche pas.

Si Apple vous laisse le choix entre vos ports classiques USB, personne n’utilisera les ports USB-C, et de facto cette technologie échouerait à s’imposer.

L’USB-C c’est le bien

L’USB-C est clairement un énorme pas en avant sur la connection de périphériques, et permet de faire des choses impossibles via l’USB « classique ».

Le fait qu’Apple ai remplacé tout les ports USB-A par de l’USB-C est une excellente chose.

« Quoi ? Mais je vais devoir acheter pleins d’adaptateurs blablabla!!!!! »

Toi, acheteur de la toute dernière innovation oui.
Quand cela deviendra normal et mainstream, que tout les constructeurs auront intégré l’USB-C dans leurs appareils, d’ici quelques mois ou années, cela ne dérangera absolument plus personne. La technologie et l’industrie aura fait ce qu’elle sait faire de mieux : te vendre de nouveaux appareils pour aller avec ceux que tu as déjà achetés. Elle aura évolué à son tour, pour créer un environnement homogène.

Et puis parlons clairement :
– Y’en a marre d’avoir 14 types de câbles pour brancher tout ses appareils, One Cable to Rule Them All !
– Il y a toujours 3 sens pour insérer un câble USB-A (non pas ce sens, ah ben pas non plus celui là, ah oui voilà c’est bon), un seul sur l’USB-C.
– Personne ne veut plus brancher un disque dur externe qui tourne à 5400rpm en USB-A(USB-2) pour transférer 4 films de 8go à un débit de 32mo/s max quand on a gouté au transfert USB-3/C vers un SSD à 500mo/s.
– Quand tu as claqué entre 1800 et 5000€ pour un Macbook, t’es plus à 19€ près. (oui c’est mesquin, mais ça c’est un autre sujet)
– Qu’est ce que tu as donc à brancher comme appareils tout le temps à un PORTABLE.

Un portable, pas un ordinateur de bureau

Revenons à la définition de ce qu’est un Macbook et à qui ce produit s’adresse.

Le Macbook

Le Macbook est un ordinateur portable qui vous permet de surfer sur internet, trier / modifier un peu ses photos, streamer ou regarder des films, écouter de la musique. Il est destiné et spécifiquement crée pour répondre à ces besoins.

Donc certainement pas sur un bureau avec 25 appareils à brancher dessus, pour remplacer un ordinateur de bureau, mais plutôt dans un café ou dans un train par exemple.

Qu’avez-vous donc à brancher sur votre Macbook à ce moment là hormis un disque externe, et des écouteurs ? (je vous écoute en commentaire)
Je parle ici bien d’un usage personnel, pas professionnel ni éducatif ici. Et je doute que tout les commentaires que j’ai pu lire soit écrits par des professionnels du son ou de l’image et des profs.

Le Macbook Pro

Le Macbook Pro est un ordinateur portable orienté pour des besoins plus importants et professionnels. Ce qui implique plus de ports d’extensions ainsi que plus de puissance.
Si le retrait du port SD est un peu limite, (et encore…parlez d’une carte SD à un photographe professionnel et on va rigoler 5min), Les 4 ports USB-C du nouveau Macbook Pro répondent très bien au besoin qu’est de pouvoir brancher des appareils très différents et versatiles (qui de plus peuvent être connectés en chaine).

7kvpe2pl5yktruhnjvqrjv-650-80
L’utilisation parfaite à mon sens est bien entendue celle d’un bureau où TOUT les appareils (écrans/stockages…) sont branchés sur un seul adaptateur/hub USB-C qu’une fois arrivé à ce dernier je branche à mon Macbook Pro sur un seul port.

A mon sens les 2 machines présentées hier soir répondent parfaitement à ces besoins facilement identifiables et qui correspondent à quasiment la totalité des personnes susceptibles d’acheter ces dernières.

Au niveau de créer des produits parfaitement taillés pour les besoins des utilisateurs, Apple à toujours crée de très belles choses qui s’inscrivent bien dans leur vision globale.

« C’est beaucoup trop cher ! »

Le seul argument à la rigueur presque acceptable. Vous souhaitez le top de la technologie pour un prix dérisoire ? *Spoiler : ça n’existe pas. *
Il faut nuancer peut-être : Si l’on regarde les spécifications techniques uniquement, c’est beaucoup trop cher.

L’on ne paye pas que le matériel

Oui, mais l’on peut saluer le fait que même si en regardant les spécifications c’est largement en dessous qu’un PC du même prix, ça marche toujours bien mieux qu’un PC du même prix.
N’oublions pas que macOS, tvOS, iOS et leurs développements sont payés dans le prix des appareils, là où l’on achète une licence Windows pour son PC.
Je ne parle même pas du budget communication.

Encore une fois, restons cohérents.
– Apple n’a jamais été vraiment abordable.
– Apple ne vous vends pas un portable, mais un environnement où tout leurs produits s’emboitent très bien ensemble et forment un ensemble cohérent (on va mettre sous silence le fait qu’il soit impossible de brancher son iPhone directement à son nouveau Macbook pour le recharger)
– Apple veut que vous achetiez tout leurs produits
– Oui, oui et oui, Apple veut gagner de l’argent

Les options de stockage sont chères ?

Apple ne veut pas vous vendre du stockage sur la machine, Apple veut vous vendre du stockage iCloud, bien plus rentable pour la société qu’un achat ponctuel.

Pourquoi du stockage dans un Macbook ? Si vous souhaitez stocker TOUTES vos données dessus, c’est normal que c’est bien trop petit. Vous achetez un ordinateur en 2016, pas en 2006.

Une question de gestion des données

Prendre soin de ses données et les mettre sur des disques externes, NAS ou des solutions de stockage en ligne devraient être un réflexe et une façon normale de faire les choses. L’on ne stocke pas TOUTES ses données au même endroit. Surtout quand l’on voit le prix de ces solutions de stockage de masse.

Et un professionnel de l’image/vidéo/son ne devrait jamais se balader avec 2To de vidéos sur leur disque de travail non dupliquées autre part, bien trop dangereux vu la préciosité de ces données pour lui.

La seule chose qu’on puisse se demander, c’est :
Si c’est trop cher pour vous, pourquoi continuez-vous d’acheter ?

Apple n’est plus une marque « tech »

Apple à dépassé le stade de simple marque technologique et ne s’en est jamais cachée. Apple s’est orientée Premium à travers les années avec succès mais la marque à la pomme est surtout devenue un étalon social.
Pouvoir s’acheter tout les ans un nouveau smartphone à 800€ est devenu un symbole de niveau social et une façon de se démarquer des gens, de faire partie de ce « club privé ».

Si tout le monde avait accès à ce club privé, il ne serait plus très privé, ni très envié…

En conclusion

Moi, j’en pense quoi? Toujours la même chose: Apple crée de magnifiques produits qui s’inscrivent parfaitement dans leur volonté de verrouiller l’utilisateur dans leur écosystème et parfaitement cohérent avec leur stratégie d’entreprise. Les produits n’en reste pas moins de qualité, bien qu’ils puissent paraitre mesquins sur certains points.

Pour tout le reste : Arrêtez de râler, restez cohérents.

Cet article Stop Apple ! Arrêtez de faire n’importe quoi ! est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
https://blog.edenpulse.com/stop-apple-arretez-de-faire-nimporte-quoi/feed/ 10 38079
GNU/Linux n’est toujours pas une vraie alternative grand public https://blog.edenpulse.com/linux-nest-toujours-alternative-grand-public/ https://blog.edenpulse.com/linux-nest-toujours-alternative-grand-public/#comments Tue, 20 Sep 2016 08:57:09 +0000 http://blog.edenpulse.com/?p=1149 J’ai récemment récupéré un petit ThinkPad x220 comme portable de secours. C’est un portable assez ancien, mais qui dispose tout de même d’un i5 quad core 2,6Ghz, 4go de Ram et d’un SSD. Bien qu’il soit possible d’y installer OSX relativement facilement dessus, j’ai voulu en profiter pour tester et faire le tour des diverses … Continuer la lecture de « GNU/Linux n’est toujours pas une vraie alternative grand public »

Cet article GNU/Linux n’est toujours pas une vraie alternative grand public est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
J’ai récemment récupéré un petit ThinkPad x220 comme portable de secours. C’est un portable assez ancien, mais qui dispose tout de même d’un i5 quad core 2,6Ghz, 4go de Ram et d’un SSD.

Bien qu’il soit possible d’y installer OSX relativement facilement dessus, j’ai voulu en profiter pour tester et faire le tour des diverses distributions Linux actuelles.

Grand fan d’Archlinux pendant très longtemps, j’ai depuis de longues années maintenant un Macbook et me suis un peu éloigné de l’univers Linux, c’était l’occasion de renouer quelques liens avec ce système que j’affectionne beaucoup.

Quelle distribution installer?

La vaste question a été alors de quelle distribution j’allais installer. J’ai décidé de chercher parmi les plus populaires, et de les tester rapidement, avec quelques critères qui sont les suivants :

  • Efficacité d’installation
  • Simplicité de configuration
  • Rapidité d’utilisabilité
  • Bonne reconnaissance matérielle de base
  • Visuellement réussie et actuelle
  • Rolling Release si possible

J’ai essayer de chercher quelque chose de plutôt grand public réunissant tout ce qu’on demande d’un système d’exploitation en 2016 donc, pour espérer proposer une réelle alternative aux systèmes que sont macOS et Windows.

Je me suis donc rendu sur Distrowatch, regardé les distributions les plus en vogue, et ai donc téléchargé les distributions suivantes :

  • Fedora 24
  • Ubuntu 16.04
  • Debian 8
  • Antergos
  • Linux Mint
  • Open Suse

Faisons un petit tour ensemble de ces distributions.

Disclaimer

Soyons clair tout de suite, je ne me pencherais pas sur les différences techniques de ces distributions, mais sur le ressenti utilisateur uniquement. Techniquement, GNU/Linux à énormément évolué ces dernières années, malheureusement, ces changements sont peu visibles pour les utilisateurs.

Comme m’ont fait remarqué sur twitter plusieurs personnes, le débat pourrait être orienté autour des « DE » – Desktop environnement, que sont Gnome 3, Cinnamon, KDE… A juste titre.

Le fait est que beaucoup d’utilisateurs ne savent pas qu’il est possible de choisir la plupart des distributions présentées ici avec un environnement différent de celui proposé par défaut. Typiquement, il existe une version d’Ubuntu n’utilisant pas Unity, mais KDE par défaut.

Mon point de vue ici est le point de vue d’une personne « non-technique » souhaitant se tourner vers GNU/Linux sans forcément beaucoup se prendre la tête et chercher beaucoup.

Fedora

J’ai été très agréablement séduit par Fedora, bien que l’installation soit légèrement plus complexe qu’un classique Ubuntu. L’outil de gestion des partitions n’est pas très intuitif, et on passe un peu de temps à se faire peur et à se demander si on vient pas d’effacer complètement le petit Windows qui traine sur une autre partition.

Une fois installée on est accueilli par un écran de configuration simple et rapide qui se chargera de configurer vos mails, agendas etc.. L’interface Gnome 3 est sobre, l’ensemble est plutôt cohérent et visuellement plutôt agréable. On sent une distribution mature qui saura séduire autant les utilisateurs lambda que les plus éclairés. L’ensemble logiciel de base permet de travailler directement sans investir beaucoup d’énergie à la configuration.

J’ai beaucoup apprécié le fait que Fedora mise beaucoup sur l’aspect libre  et qu’il faille un peu d’huile de coude pour installer des paquets non libres. Rien de fou, mais il m’a fallu quelques minutes pour trouver comment faire et installer les codecs vidéos nécessaires à la lecture d’un petit MKV de film de vacance. Pas sûr qu’un utilisateur lambda y arrive, le passage par le terminal est nécessaire. La doc de Fedora n’étant pas très simple à appréhender non plus.

Bref, Fedora semble être un système solide et bien fini, destinée aux utilisateurs un peu plus éclairés mais qui propose une alternative relativement complète et séduisante.

Ubuntu

J’entends déjà tout les barbus se lever et me dire qu’Ubuntu est devenue une distribution avec beaucoup de code propriétaire etc… Et je suis d’accord avec eux !

Mais Ubuntu est simple d’installation, propose des options compréhensibles, surtout au niveau de la gestion des partitions. J’apprécie le fait qu’il propose aussi l’installation de paquets propriétaires comme une option, c’est simple, didactique et efficace.

L’interface Unity est une question de goût, certains aiment, d’autres détestent mais Unity s’avère très efficace sur de petits écrans, la fusion de la barre de titre avec la barre de menu fait gagner de la place, idem pour le placement du dock sur la gauche.

Tout fonctionne directement après l’installation et il n’y a pas besoin de beaucoup de configuration pour avoir un système complet et opérationnel. L’offre logicielle est très complète.

L’utilisation d’Ubuntu est assez didactique, on trouve les options qu’on demande à un système moderne rapidement, c’est simple à configurer et pas prise de tête. Le fait de pouvoir passer depuis récemment sur un genre de Store pour installer ses apps est une bonne idée, mais il manque encore beaucoup de choses à ce niveau.

Ubuntu est un système bien fini, l’environnement graphique est agréable et chaleureux, l’ensemble est cohérent et agréable à utiliser.

Linux Mint

Linux Mint existe en 2 versions, une basée sur Ubuntu et l’une sur Debian. Il semblerait que celle qui évolue le mieux est celle basée sur Ubuntu. La version debian semble être un peu à l’abandon. Visuellement correcte bien qu’un peu désuette, c’est une Ubuntu repackagée pour ceux qui n’aiment pas Unity, et tire donc ses forces et faiblesses de ce système.

L’environnement par défaut proposé est Cinnamon, dont le thème est un peu désuet et visuellement daté. Le système par ailleurs est très proche d’un  Ubuntu dont il est issu.

Debian

Debian semble évoluer tellement lentement que j’ai eu l’impression qu’il n’avait presque pas bougé depuis 5 ans.

Ok, la communauté Debian vise avant tout une stabilité à toute épreuve, et ce n’est pas vraiment une distribution orientée grand public, mais elle reste par sa stabilité un choix à envisager pour les utilisateurs les plus avertis.

Ce qui m’a un peu refroidi, c’est l’aspect visuel de l’ensemble, c’est brut, fonctionnel, peu d’attention y à été mis. On a un joli fond d’écran, le reste, ce sont des paquets de base, sans aucun ajout. La distribution intègre le strict minimum et il faudra passer un grand temps à chercher tout ses logiciels et paquets nécessaires pour se créer son environnement.

Certains dirons que c’est une force et c’est indéniable, mais ça risque de calmer un grand nombre de personnes, qui n’ont pas envie de passer des heures à installer tout les paquets nécessaires pour avoir le minimum syndical habituel pour pouvoir commencer à travailler un peu.

Antergos

Dérivée d’Archlinux, Antergos tire sa force de son installation graphique et du fait qu’il installe et configure Archlinux automatiquement et simplement. Ce qui définitivement pas le cas d’Archlinux.

On peut choisir entre divers environnements de bureaux à l’installation, et les options sont efficaces. Ce qui reste dommage sur Antergos, c’est l’aspect très « amateur » qui ressort de cette distribution visuellement. On sent qu’ils ont essayé de faire quelque chose, mais l’ensemble manque de cohérence, c’est pas vraiment joli. Le public visé doit être les personnes qui n’ont pas envie de se taper l’installation longue et relativement complexe d’Archlinux. De ce côté là, cette distribution remporte la mise. Pour le reste, c’est plutôt moyen.

Open Suse

Open Suse est une distribution très propre et polie, d’une grande stabilité, plutôt orientée pro, mais tout à fait utilisable pour un particulier un peu averti. L’utilisation de KDE comme environnement par défaut en fera un bon choix pour tout ceux qui ont du mal à switcher depuis Windows. Le système est très abouti et agréable à utiliser. L’installation est par contre beaucoup plus chaotique et complexe,  destinée à un public plus averti.

 C’est pas terrible tout ça…

A ma grande surprise, rien n’a vraiment évolué en 5-6 ans visuellement parlant, et ça m’attriste un peu. Si un grand progrès à été réalisé sur la partie installation et technique de la plupart des distributions, avec une méthode d’installation très proche pour chacune d’entre elles, il n’en est pas de même pour l’expérience utilisateur en elle même.

Certaines distributions sont visuellement plutôt réussies, mais d’autres accusent le coup, c’est fonctionnel certes mais bien souvent ça s’arrête là. L’offre logicielle « out of the box » est bien souvent complète, c’est appréciable et bienvenu.

Mais malheureusement, visuellement, rien qui puisse vraiment attirer l’oeil d’une personne habituée aux systèmes que sont macOS ou Windows en 2016.

Le but n’est pas le même c’est certain, mais je me verrais mal proposer sérieusement une distribution Linux pour remplacer un Windows ou un macOS à quelqu’un. Ubuntu reste le choix de beaucoup et c’est parfaitement compréhensible, c’est celle qui se rapproche le plus d’une vision grand public.

Certaines distributions comme Elementary réussissent le coup de proposer une interface plutôt réussie, mais on y voit une grande inspiration de l’interface macOS et c’est dommage. Je pense qu’il est temps que plus de designers s’occupent du cas des apps libres, pour proposer une réelle alternative sérieuse et pour faire évoluer ce système.

Du coup, personnellement, je me suis orienté sur Fedora, qui réunit à mon sens beaucoup de qualités.

 

Cet article GNU/Linux n’est toujours pas une vraie alternative grand public est apparu en premier sur Captain Poulpe.

]]>
https://blog.edenpulse.com/linux-nest-toujours-alternative-grand-public/feed/ 5 1149