Si comme moi, vous avez plusieurs volumes, ou disques branchés à votre Mac ou Hackintosh, et que certaines ne vous sont d’aucune utilité (comme les partitions Windows par exemple), vous pouvez désactiver leur montage automatique au démarrage de la machine. Pour se faire, rien de très compliqué, mais cela nécessite un peu de command-line magic. Faites donc attention si vous n’êtes pas habitués de ce genre de manipulations.

Direction le terminal donc.

  1. Repérez le nom du disque que vous souhaitez faire disparaitre en tapant la commande suivante :

2. Récupérer l’UUID du volume que vous souhaitez avec:

Tip : Vous pouvez vous aider de l’utilisation de la touche tabulation pour le nom du volume ;)

3. Copiez la série de chiffres et de lettres retournés par la commande.

4. Puis, éditez le fichier /etc/fstab via:

5. Puis rajoutez les lignes formées comme ceci :

UUID=chiffres_et_lettres_de_letape_precedente none format rw ou ro, noauto
exemple : 

dans le cas de partitions Windows, il faut mettre ntfs comme format. Et vu que OSX ne peut nativement pas écrire sur le volume, l’option ro (pour Read Only). noauto est l’option qui est ici intéressante et vous permettra de ne pas monter le volume choisi.

Voyez l’exemple dans l’image ci-dessous :

un peu de command-line magic

un peu de command-line magic

Pour obtenir plus d’infos sur vos volumes, comme le format, vous pouvez lancer la commande:

diskutil_info

Diskutil info

Rédemarrez votre machine, et les volumes que vous avez masqués ne devraient plus apparaitre.
Vous pouvez toujours les remonter via l’utilitaire de disque au besoin. ( clic-droit sur le volume – monter.)

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry