Accéder à / Synchroniser ses templates Sketch

Une des fonctionnalités bien pratiques de Sketch est de pouvoir utiliser un fichier comme template.

Particulièrement utile pour une équipe de designers travaillants sur le même produit, ce système de template permet par exemple de créer un design system et de le partager / utiliser facilement.

Fonctionnement des templates Sketch

Le fonctionnement des templates est très simple.
On place un fichier .sketch dans le répertoire Templates, et ce dernier sera alors accessible depuis le menu « File > New From Template »

Voyons déjà comme accéder à ce dossier de templates.

Emplacement du répertoire de templates de Sketch.

Ça ne s’invente pas et il n’est pas particulièrement accessible en lui même.
Il est situé sur votre disque à ce chemin :

~/Library/Application\ Support/com.bohemiancoding.sketch3/Templates

Histoire de les avoir à disposition et facilement accessibles, je vous conseille de faire un lien vers ce dossier dans le répertoire de votre choix.

Par exemple, votre répertoire utilisateur, ou même, pour le partager / synchroniser avec plusieurs personnes, dans un répertoire Dropbox par exemple.

Accéder au dossier Templates dans votre dossier utilisateur

Rendez vous dans le terminal, et entrez ces instructions.

  1. Allez dans le répertoire de Sketch
    cd ~/Library/Application\ Support/com.bohemiancoding.sketch3/
  2. Déplacez votre dossier template (normalement vide) dans votre dossier utilisateur. (j’ai choisi de le nommer Sketch-Templates)
    mv Templates ~/Sketch-Templates
  3. Faites un lien symbolique pour que Sketch puisse utiliser ce répertoire comme dossier « Templates »
    ln -s ~/Sketch-Templates Templates

    Voilà, c’est fini, maintenant déposez dans ce dossier vos fichiers Sketchs vous servant de Templates.

    Vous pouvez y conserver une hiérarchie aussi, Sketch cherchera les fichiers .sketch dans ce dossier de manière récursive.

Remarquez aussi que vous pouvez accéder directement au répertoire depuis le menu maintenant ;)

Si vous souhaitez le déplacer dans le répertoire Dropbox, modifiez le chemin de l’étape 2. et 3. pour pointer sur votre répertoire Dropbox (typiquement ~/Dropbox/Sketch-Templates/)

 

WP Rocket sur EasyEngine

WP Rocket est un plugin de cache très efficace. Développé à la base pour fonctionner parfaitement sur les serveurs Apache, il est également possible de l’utiliser sur Nginx grâce à un script disponible sur Github créée par Maxime Jobin.

EasyEngine est un moyen de se faciliter la vie pour gérer un serveur web tournant sur Nginx à l’aide de commandes vous permettant de créer des sites pré-paramétrés très rapidement.

Je vous conseille d’ailleurs l’excellent article sur EasyEngine de Geoffrey Crofte sur le sujet.

Utiliser WP Rocket avec EasyEngine

Rendez-vous sur le page Github du script.
Suivez simplement les étapes énoncées dans le ReadMe jusqu’à l’installation.

cd /etc/nginx
git clone https://github.com/maximejobin/rocket-nginx.git

Une fois le script cloné dans votre répertoire nginx, générez votre configuration avec les instructions de Maxime,

cd rocket-nginx
sudo cp rocket-nginx.ini.disabled rocket-nginx.ini
sudo php rocket-parser.php

Un fichier default.conf sera crée dans ce répertoire. Il ne vous reste qu’a copier ce fichier (en le renommant par exemple wp-rocket.conf) dans les répertoire « conf » de vos sites crées avec EasyEngine.

Donc dans vos répertoires : 

/var/www/domaine.com/conf/

Vérifiez que votre configuration fonctionne avec 

sudo nginx -t

Puis, si la commande ne vous retourne pas d’erreurs, reloadez le service Nginx pour appliquer la configuration.

sudo service nginx reload

Voilà, c’est tout, enjoy !

Aller plus loin.

Rien de bien compliqué, je pense pour améliorer ce fonctionnement, qu’on pourrait envisager de créer un template pour EasyEngine pour installer directement ce script à la mode EasyEngine, en utilisant par exemple : « ee site create domaine.com –wprocket » ;)

Synchroniser ses plugins Sketch

Sketch est une app qu’il n’est plus vraiment nécessaire de présenter. Une des possibilitées offertes par ce dernier en fait d’ailleurs sa principale force : le fait de pouvoir y ajouter des plugins et d’ainsi améliorer / ajouter des fonctions au logiciel.

Un problème apparait assez rapidement. Le nombre de plugins installés se multiplie assez vite et il devient difficile de les gérer et surtout de les synchroniser entre plusieurs machines.

Personnellement, j’utilise mon Hackintosh comme machine de travail principale, et mon Macbook Retina le reste du temps.
Avoir les mêmes plugins sur les 2 machines m’est plutôt important.

TLDR; Le Repo Github de mes Plugins

Utiliser Git / Github comme liste.

Conserver une liste ou se souvenir de ces derniers et d’où les télécharger peut s’avérer vite fastidieux et bancal. La majorité des plugins étants disponibles sur Github, je me suis demandé si il était possible de créer un Repo incluant tout les repos des plugins que j’utilise.

Il est tout à fait possible de créer un Repo et d’y mettre les plugins dedans, et de pusher le tout sur Github, mais il reste nécessaire de les mettre à jour à la main à chaque fois et surtout de ne pas oublier de push les modifs sur Github. Fastidieux.

Git Submodule

Après quelques recherches, j’ai découvert la fonction « git submodule » qui permet de créer un genre de « meta-repo », un repo contenant des liens vers d’autres repo.
Plus besoin de télécharger les plugins, les mettre dans son repo et de push sur Github.
Il suffit d’ajouter un nouveau « submodule » dans son repo et le tour est joué ! 

La seule opération alors à réaliser est de maintenir la liste des « submodules » et de « pull » les mises à jour régulièrement sur ses machines, le meta-repo permettant d’automatiquement récupérer les nouveaux fichiers et modifications des sub-repo.

Une solution collaborative

Cette solution est aussi très pratique dans une équipe de designers / front-end developpeurs. Cela permet d’utiliser tous les mêmes outils et maintenir une cohérence logicielle commune.

Je vous invite à découvrir mon Repo, et de le forker pour créer votre propre liste :)
J’y ai inclus un petit « How to » pour gérer tout ça simplement.

Sketch Plugins Repo by edenpulse

Empêcher la connexion automatique de ses enceintes Bluetooth sur macOS

Une fois vos enceintes bluetooth jumelées, macOS les utilisera dès qu’elles seront à portée. Ce qui peut-être ennuyeux vous en conviendrez.
Si, comme moi, vous ne souhaitez pas toujours utiliser vos enceintes bluetooth dès qu’elles sont à portée, une petite ligne de terminal vous aidera à régler ce petit soucis.

Direction Terminal (Applications / Utilitaires / Terminal.app)

sudo defaults write /Library/Preferences/com.apple.Bluetooth.plist DontPageAudioDevices 1

Voilà, vous retrouverez la liberté de vous connecter à vos enceintes quand vous le souhaitez ! (sans re-jumelage nécessaire)

Pourquoi la communauté WordPress a besoin de plus de designers

« Des idées, tout le monde en a. Souvent les mêmes. Ce qu’il faut, c’est savoir s’en servir » – Coluche.

Et à ce niveau là, la communauté WordPress est plutôt prolifique, au vu du nombre de plugins qui sortent régulièrement pour la plateforme.

La facilité de créer des plugins pour WordPress y est aussi pour quelque chose. Beaucoup de développeurs se lancent alors dans l’aventure et créent leur petit plugin pour améliorer / modifier / ajouter des choses à WordPress. Continuer la lecture de « Pourquoi la communauté WordPress a besoin de plus de designers »

Retrouver l’estimation de la batterie sur macOS 10.12.2 sans apps tierces

Apple a décidé qu’il valait mieux ne pas afficher d’estimation de batterie du tout qu’une estimation eronée dans la dernière version de macOS, 10.12.2. C’est un choix discutable, qui semble manquer à certaines personnes, bien que sur iOS il n’y ai jamais eu d’estimation de batterie par exemple.

Pas besoin d’applications tierces

Une astuce très simple consiste à remplacer cet élément de menu de macOS par celui de macOS 10.12.1 tout simplement. 

Je vous invite à télécharger Battery.menu que j’ai récupéré de ma sauvegarde TimeMachine personnelle, si vous n’en avez pas.

Pour se faire, vous pouvez, soit :

  • Désactiver SIP, le mécanisme de protection de macOS pour faire la manipulation directement depuis macOS (Vous pourrez le réactiver juste après sans soucis.)
  • Le faire directement depuis la partition de restauration de votre Mac.

Le plus simple est de le faire depuis la partition de restauration de votre Mac.

  • Téléchargez le fichier zip plus haut de Battery.menu, dézippez le sur votre Bureau.
  • Démarrez donc en mode restauration en maintenant les touches « CMD » et « R » enfoncées jusqu’à arriver sur l’écran d’accueil. Cherchez et lancez depuis la barre de menu l’outil terminal.
  • Copiez « Battery.menu » de votre bureau vers le dossier /System/Library/CoreServices/Menu\ Extras/ avec les commandes suivantes (à adapter)
cd /Volumes/(le nom de votre disque système)/System/Library/CoreServices/Menu\ Extras/
rm -rf Battery.menu

— Pour supprimer le Battery.menu de macOS 10.12.2

cd /Volumes/(le nom de votre disque système)/Users/(votre nom d'utilisateur)/Desktop/
mv Battery.menu /Volumes/(le nom de votre disque système)/System/Library/CoreServices/Menu\ Extras/

— Pour déplacer le Battery.menu depuis votre bureau vers le bon répertoire qui va bien.

Voila, redémarrez normalement, et vous devriez avoir retrouvé l’estimation de la batterie.

Chers transporteurs, allez bien vous faire f**tre, cordialement.

Ça y est j’en ai vraiment marre. 
Je pense que je ne suis pas le seul, mais commandant pas mal de choses sur des sites marchands divers et variés, il y a une chose qui ruine à coup sûr mon expérience. La livraison.

J’écris aujourd’hui ce post coup de gueule car encore une fois, la Poste à décidé que je n’étais pas présent à mon domicile et que l’avis de passage incomplet ne permet pas à la Poste de retrouver mon colis. Quand aurais-je des nouvelles de mon colis ? – haussement d’épaules de « je ne sais pas » de la part de la Poste.

Que ça soit une boutique en ligne ou une autre, toutes celles à qui j’ai pu commander quelque chose ont toujours eu un service client exemplaire, toujours à l’écoute du client et prompts à trouver une solution.
Le seul endroit ou le problème réside toujours est la livraison.

Notez bien que le titre ne s’adresse pas aux livreurs, l’amalgame peut-être rapidement fait, mais plutôt aux transporteurs, La Poste, Colissimo, ChronoPost, GLS, DHL, UPS, Colis Privé.

Bien que certains présentent moins de problèmes que d’autres, certains sont champions en la matière, et je me demande comment ces sociétés peuvent encore exister.

Je vais vous raconter quelques histoires qui m’ont particulièrement marquées et qui, j’en suis sûr, trouveront echo sans trop de soucis.

Noël Tech par Colissimo

C’était il y a maintenant quelques années, j’avais commandé un iPod Touch sur un site marchand sur lequel je n’ai pas eu le choix du transporteur, colis qui s’est fait envoyer via Colissimo en express 24h.

Etudiant à l’époque, le jour de la livraison j’attendais patiemment chez moi le livreur en réactualisant le suivi en ligne de temps à autre.

Vers la fin de la journée, rien n’était arrivé, quelle ne fût pas ma surprise quand je vis que le suivi m’indiquait maintenant que je n’avais pas été là pour la livraison et qu’il serait disponible demain, a un dépôt de la Poste très éloigné de chez moi.

Donc

1. J’ai payé pour une livraison à domicile, il faut que j’aille le chercher bien loin de chez moi en transports.

2. J’étais chez moi toute la journée

Le lendemain, je me rends donc au dépôt, où Mme Michelle me dit que « vous avez bien été livré, vous avez même signé »

« PARDON?  » 

Je regarde la feuille d’émargement qu’elle me tends, et remarque directement :

  • Qu’il ne s’agit pas de ma signature (plusieurs fautes dans mon nom quand même)
  • Que TOUTES les signatures sur la feuille sont faites de la même façon : initiale du prénom, nom, avec un genre de rond souligné sur le tout

Je lui fait remarquer que je sais comment je m’appelle et que toutes les signatures sont bidons, et que j’aimerais maintenant savoir où est mon colis.

La fonctionnaire totalement offusquée que j’émette cette hypothèse me retire la feuille directement, et me demande mon numéro de téléphone pour qu’ils conduisent une recherche, ils m’appelleront quand ils auront une réponse. Je m’éxecute, n’ayant pas vraiment le choix.

Le lendemain matin première heure, je reçois un coup de téléphone, me signalant que mon colis à été « retrouvé » que je peux venir le chercher, de nouveau au dépôt lointain.

Donc

  1. le colis n’étais pas vraiment livré, vu qu’ils l’ont trouvé.
  2. Les signatures étaient bien bidon
  3. Je me re-déplace pour chercher une livraison express. (2 jours plus tard donc)

Je vais au dépôt, où Mme Joceline me tends un paquet qui avait été clairement éventré / ouvert puis re-scotché en vitesse.
Je demande à parler à Mme Michelle pour avoir des explications sur le colis, sa disparition et tout le reste.
Mme Joceline me dit que Mme Michelle n’est pas disponible aujourd’hui, elle est en congé. Au moment où je vois Mme Michelle plus loin dans l’entrepôt vaquer à ses occupations !!!
Chose que je fais remarquer à Mme Joceline, qui me dit : « vous avez votre paquet, vous êtes content, nous avons du travail, partez s’il vous plait« .

Bilan

Le paquet avait clairement été ouvert puis refait, les étiquettes du web-marchand semi-arrachées. L’iPod avait également été ouvert et déballé, puis remballé.
Vu la période de Noël qui approchait, comment ne pas imaginer qu’il s’agit d’une bête tentative de vol de la part du facteur / livreur ? 

Relais Colis par UPS

Plus récemment, j’ai choisi de me faire livrer un colis « lendemain avant 18h ». Je reçois mon numéro de suivi, UPS. Très bien, je suis un peu rassuré, j’ai eu très peu de soucis avec ce transporteur.

Histoire de vous placer le contexte, je travaille depuis chez moi, et la gardienne de mon immeuble réceptionne les colis et paquets quand je ne suis pas chez moi.

J’ai donc attendu jusqu’a 18h le passage du livreur, qui ne s’est jamais présenté. Vers 18h40, je reçois une notification sur le suivi, que je n’étais pas chez moi et que le colis sera disponible au Relais A, à partir de 19h00.

Très bien…

Je me dirige donc vers ce Relais A, qui est à 20min de marche de chez moi, et y suit vers 19h20, à l’instant même où je reçoit un SECOND mail d’UPS me signalant que mon colis ce trouve à un Relais B, encore à 20min de marche. Ce Relais B ferme à 20h, je me dépêche donc, et malgré mon arrivée vers 19h40, ce relais avait décider de fermer boutique pour ce soir.
Ouverture : 8h du matin demain. Ok.

Très bien…….

Lendemain matin, vers 9h30, je vais à ce relais et découvre un bistrot avec un barman limite en crise de nerfs, qui me signale que « pour les colis, c’est normalement à partir de 10h. »
Son bar était intégralement rempli de colis. 

Une photo d’une partie du bar… le reste de l’endroit était tout aussi rempli

Me renseignant auprès du barman, il me signale que hier soir le livreur était passé et avait vidé quasiment l’intégralité de sa camionnette dans son relais colis.

Donc…

En gros, le livreur avait une charge de travail trop importante et une fois sa journée terminé, à 19h, il a simplement décidé de tout ramener au relais colis.

Les choix de prestataires de ChronoPost

Autre anecdote rigolote si il en est, un envoi ChronoPost, j’étais aussi bien évidemment chez moi le jour de la « livraison garantie avant 11h ». Lorsque vers 11h30, je vois le suivi en ligne me dire que « le colis sera livré demain » sans plus d’explications.

J’appelle donc la hotline, qui me dit que « le colis était trop grand et qu’il n’y avait plus de place dans la camionnette. Mais il sera livré sans faute demain avant 11h »
Connaissant très bien la taille du colis qui allait arriver, je rigole intérieurement à la pensée qu’un colis pouvant être mis dans la poche ou dans une boite à gants soit trop grand pour une camionnette de plusieurs mètres cubes.

Lendemain, même message sur le suivi. 

Passablement énervé (c’est pas comme si je commandais quelque chose en livraison lendemain avant 11h juste pour le plaisir hein… c’est important), après 2 jours de retards, je rappelle la hotline. Qui me dit que le colis sera livré sans faute demain.
Ayant vraiment besoin du colis, je lui demande à tout hasard si je peux tout simplement pas aller le chercher au dépot Chronopost à 45min de chez moi. Quelques minutes d’attentes plus tard, elle me dit que c’est possible.

Je vais donc à ce dépôt où je demande mon colis à une personne très agréable et serviable, totalement étonné que ce colis soit ici et pas déjà en ma possession. Il me demande si j’ai quelques minutes pour qu’il mène son enquête de savoir pourquoi ce n’est pas le cas. Plutôt curieux, j’acquiesce. Il passe donc plusieurs coups de fils relativement musclés à 2 livreurs, un livreur et son supérieur, les 2 se renvoyant la balle de responsabilité.

Après quelques minutes de mises au point. Il me raconte que :
– Le livreur subordonné A pensait que c’était à son supérieur B de s’occuper de ma rue.
– Le livreur B pensait que c’était au A de s’occuper de ma rue.
– Que cela faisait prêt d’une semaine que ma rue n’avait pas été livrée et que les colis s’entassaient

Visiblement déprimé de cette situation, cette personne d’une cinquantaine d’année et moi avons quelque peu discuté et c’est comme ça que j’ai appris que :
– Chronopost ne livre rien du tout, ils font du frêt aérien et ferroviaire tout au plus, et un peu de logistique
– La livraison est assurée par un prestataire externe à Chronopost, choisi 1 fois par an sur le seul critère du prix.
– Que les prix de livraison augmentent d’année en année pour contrebalancer le fait que les gens demandent des remboursements.

Petits accidents classiques

Je ne compte même plus les accidents classiques, comme le bourage de boite aux lettres avec un colis au contenu fragile.

La flemme intense du facteur :

Les « échecs de livraison », livrés.

Alors voici mon message à ces chers transporteurs :

Allez bien vous faire f**tre !

Pourquoi ?

  • Parce qu’en fait quand je paye pour un service, je m’attends à ce que celui-ci soit honoré. C’est la base !
  • Parce que je m’en fou que le pauvre livreur avait trop de colis pour finir sa journée à 19h. Embauchez en un deuxième, ou un troisième, ou même 42.
  • Parce que vos prix ne cessent d’augmenter, mais que le service rendu ne cesse de diminuer
  • Parce que je ne vous paye pas 30€ pour avoir un colis (c’est le minimum), je vous paye par exemple pour l’avoir en 24h, ou le lendemain avant 11h. Vous ne me faites pas une fleur en me le livrant, vous faites juste votre travail.
  • Parce que j’en ai marre que vous promettez des heures de livraisons que vous ne tenez pas.
  • Parce que je ne compte pas le temps que j’ai perdu à aller chercher un colis qui aurait dû arriver chez moi directement.
  • Parce que je ne compte pas les fois où, travaillant depuis chez moi et ma concierge récupérant tout les paquets, j’étais « absent », que « ma boite au lettre était devenue inaccessible », que mon « adresse n’existait pas ».

C’est particulièrement ce dernier point qui m’énerve souvent quand je pense aux personnes qui prennent par exemple congé pour réceptionner un gros colis ou quelque chose d’important. Ces personnes qui doivent s’absenter de leur travail pour se retrouver à la fin de la journée l’impression d’être complètement baisés et d’avoir perdu une journée complète parce que vous n’avez pas fait le votre.

On arrive aujourd’hui à envoyer des gens dans l’espace, mais pas à transporter une boite en carton d’un point A à un point B.

J’attends impatiemment que votre métier se fasse joliment « Uberiser » la tête, et que vous alliez pleurer pour « concurrence déloyale » quand vous aurez dégouté absolument tout le monde avec vos méthodes et votre service « de qualité ».

Il suffit de se rendre sur les comptes twitter par exemple de ces transporteurs pour se rendre compte du désastre et de l’incompétence complète dont vous faites preuve.

Je suis sûr que beaucoup d’entre vous ont des expériences similaires, je vous propose de les partager dans les commentaires, histoire d’en rire, plutôt que d’en pleurer !