Un Fusion Drive, c’est le meilleur entre deux mondes. La grande capacité de stockage d’un disque dur à plateau classique et la rapidité et latence d’un SSD. Apple propose cette option sur ses iMac et Mac Mini, mais il est possible d’en créer un soit même si l’on est un peu débrouillard.
En résulte dans l’utilitaire de disque un “Disque dur unique”. Les 2 seront fusionnés en un seul volume.

Je n’entrerais pas spécialement dans les détails de choix de SSD ni HDD, ni dans le montage dans la machine. Personnellement, j’ai opté pour cette solution sur mon iMac 27″ et mon Macbook Pro 15″ et j’en suis très content.

Dans les 2 cas j’ai choisi un SSD de 128go et un HDD de 1To.
Largement suffisant pour mes besoins. J’ai aussi investi quelques dizaines d’euros dans le 54 bit Driver Kit de iFixit, qui est juste génial ! Si vous êtes amenés à démonter des objets éléctroniques, n’hésitez pas.

Des photos des outils et montages :

iMac27 - Macbook - ifixit Fusion Drive

Une fois le montage fait, il vous faudra réinstaller votre OSX. Procurez vous ce dont vous avez besoin, et bootez dessus, à la place de lancer l’installation, sélectionnez dans les outils “Terminal”. La version minimum d’OSX est de 10.8.2 pour pouvoir réaliser un fusion drive.

Je vais vous donner ici des exemples de commandes, celles-ci dépendent grandement de votre machine et de votre configuration, faites bien attention avant d’agir !

Avant de commencer, n’oubliez pas de backuper vos données. La manipulation efface complètement les 2 disques fusionnés.

Identifier les disques

Une fois le terminal ouvert, nous allons lister les disques présents sur la machin à l’aide de la commande :

[code_highlight]
diskutil list
[/code_highlight]

La liste devrait ressembler à ceci :

diskutil list macworld

Vous pourrez reconnaitre les disques par leur capacités (colonne SIZE).
Ils sont notés par les labels “/dev/disk” ici, nous allons prendre pour exemple que nous souhaitons fusionner le disque */dev/disk1 et /dev/disk2.

Vérifiez bien que vous ayez choisi les bons disques, les manipulations dans le terminal ne pardonnent pas.

Créer le groupe logique

Un groupe logique est un espace de stockage virtuel composé de disques physiques.

Créez le groupe avec la commande suivante :

[code_highlight]
diskutil coreStorage create nomdugroupe disque1 disque2
[/code_highlight]

Ce qui donne dans notre exemple:

[code_highlight]
diskutil CoreStorage create myLogicalVolGroup /dev/disk1 /dev/disk2
[/code_highlight]

Patientez quelques secondes, et vous obtiendrez ceci :

diskutil2 macworld

Copiez l’identifiant unique de votre groupe logique. C’est la longue série de chiffres et de lettres LVG UUID

Créer le volume logique

Le volume logique sera présenté dès lors par votre mac comme étant un seul disque dur.

Créez le volume avec la commande suivante :

[code_highlight]
diskutil coreStorage createVolume lvgUUID type name size
[/code_highlight]

Ce qui donne dans notre exemple:

[code_highlight]
diskutil coreStorage createVolume 50B457C3-ADC6-4EDC-9ABA-FD8C6EEDE69A jhfs+ “Macintosh HD” 100%
[/code_highlight]

  • lvgUUID est l’identifiant unique que vous avez copié à l’étape précédente.
  • type : Utiliser HFS + journalisés (dénommé jhfs+).
  • name C’est le nom de votre futur disque. Vous pouvez mettre ce que vous souhaitez (traditionnellement “Macintosh HD”). Assurez-vous que vous utilisez des guillemets s’il ya un espace dans le nom.
  • size c’est la taille de votre lecteur, à saisir en utilisant les suffixes suivants: B (ytes), S (512 octets blocs), K (ilobytes), M (egabytes), G (igabytes ), T (erabytes), P (etabytes), ou (%) un pourcentage de la taille actuelle du groupe de volume logique. ( dans notre cas 100% )

Patientez quelques secondes, et vous obtiendrez ceci :

diskutil3 macworld

TADA !

Voilà, c’est terminé. Vous avez maintenant un Fusion Drive composé de votre SSD et votre HDD. Le tout étant détecté comme un unique disque dur par votre Mac. Vous pouvez maintenant installer OSX dessus, et l’utiliser de manière classique.

N’oubliez pas le TRIM.

Très important, depuis OSX 10.6.8, il est possible d’activer le TRIM sur le SSD. Ce n’est pas un élément à prendre à la légère.

En effet, l’activation du TRIM prolongera la durée de vie de votre SSD, et augmentera aussi la rapidité de lecture et d’écriture.
Lors de mes tests les caractéristiques mesurées étaient vraiment très étonnantes. Avec un rapport du simple au triple.

Je vous conseillerais simplement, une fois votre système installé, de télécharger et d’installer ce petit logiciel : Trim Enabler

La version de base suffit pour réaliser la manipulation, mais il propose des options payantes intéressantes !

Installez le logiciel, et suivez simplement les instructions à l’écran. Il ne vous reste plus qu’à profiter de la réactivité de votre système et de votre apparent SSD de 1To.

Enjoy !

Source pour les images : MacWorld

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry