Brackets / Sublime Text / Atom, le comparatif

éditeur de code

Les éditeurs de textes ont souvent leurs avantages et inconvénients, qui fait que l’on préfère l’un par rapport à l’autre. J’ai réalisé un rapide comparatif non exhaustif de ces 3 éditeurs très utilisés, sans plugins.

SUBLIME TEXT

Sublime Text 2 : Dernière mise à jour : 8 juillet 2013
Sublime Text 3 : Dernière mise à jour : 26 Mars 2015

Avantages :

  • Stable
  • Plugins nombreux
  • Multiplateforme
  • Splitter le layout
  • Fonctionne par projets
  • Customisable par fichiers JSON
  • Rapide
  • Find & Replace très efficace
  • Peu de bugs
  • Logiciel Natif
  • Ouverture de gros fichiers
  • Poids du logiciel : 28Mo
  • Support de nombreux langages

Inconvénients :

  • Difficile à modifier, tout passe par des JSON
  • Maintenu par un unique développeur
  • Licence nécessaire
  • Apprentissage de beaucoup de raccourcis
  • Interface perfectible
  • On n’a le choix qu’entre 6 layouts différents
  • Pas de localisation Française
  • Pas évident de choisir les plugins
  • Pas de live preview
  • Pas de visibilité sur l’évolution (mort?)

Pas open source
Prix : 70$


BRACKETS

Dernière mise à jour : 17 décembre 2014

Avantages :

  • Livepreview
  • Maintenu par Adobe
  • QuickEdit
  • Support de Less et Sass OOB
  • Extract PSD
  • Plugins de qualité
  • Interface User-Friendly
  • Modèle participatif
  • Localisation Française
  • Déplacement dans l’arborescence et dans les fichiers simple
  • Autocomplétion bien faite
  • Multiplateforme

### Inconvénients :
– Logiciel non natif ( HTML / CSS / JS )
– Maintenu par Adobe
– Version Linux peu convaincante
– Peu d’options et réglages d’interface / plugins
– Que possibilité de splitter en 2 le layout
– Globalement assez lent dans les opérations
– Limite en nombre de fichiers dans un dossier (30k)
– Pas de code-folding de base
– Pas de quickedit pour des variables de couleur en SASS ou LESS
– Ouverture de gros fichiers, fichiers minifiés à oublier
– Poids du logiciel : +120Mo

Open Source Licence MIT
Prix : Gratuit


ATOM

Dernière mise à jour : 23 Février 2015

Avantages :

  • Maintenu par Github : outil interne
  • Intégration très poussée de Git dans le logiciel
  • Roadmap publique
  • Multiplateforme
  • Plugins de qualité
  • Recherche de plugins très pratique
  • Possibilité de désactiver des plugins
  • Paramètres pour chaque plugin
  • Interface agréable / User-Friendly
  • Plus rapide / performant que Brackets et Sublime Text
  • Très flexible
  • Layout illimité
  • TRES open source
  • Documentation très complète
  • Possibilité de créer ses propres composants enfichables de logiciel
  • Menu Packages

Inconvénients :

  • Logiciel codé en python et Nodejs
  • Limite d’ouverture de taille de fichier de 2Mo (en cours)
  • Poids du logiciel : +200Mo
  • Logiciel jeune, desfois des bugs
  • Plugins desfois instables
  • Pas de localisation Française
  • Nécessite beaucoup de plugins pour obtenir les mêmes fonctionnalités que Brackets ou sublime-text
  • Très modulaire
  • Pas de live preview
  • Fonctionne par dossier
  • Recherche un peu lente sous Windows ( mieux sur Mac )

Open Source licence MIT
Prix : Gratuit

Auteur : Matthieu Bousendorfer

Matthieu Bousendorfer aka edenpulse — Directeur Artistique, Paris. Geek & minimal design addict.

13 réflexions sur « Brackets / Sublime Text / Atom, le comparatif »

  1. En fait non, ce sont les gens qui ont racheté la boîte qui a créé Dreamweaver et Flash (Macromedia, hein).

    Sinon simple précision mais la version Linux de Brackets fonctionne très bien (Ubuntu 14.04 et Xubuntu 14.04 utilisés quotidiennement), le seul bug persistant est le besoin du double-clic pour fermer l’éditeur. Autant dire pas grand chose :)

    Je vais jeter un œil à Atom que je ne connais pas, merci pour ce comparatif !

  2. Pas d’accord sur plusieurs points. Sublime Text est bien plus rapide qu’Atom. Ces deux éditeurs sont en fait extrêmement proches (c’est fait exprès), donc je ne comprends pas pourquoi l’interface de Sublime Text est un inconvénient alors que celle d’Atom, qui est quasi identique, est un avantage.

    Pour terminer, Atom est encore en bêta alors que les deux autres (j’ai pas testé Brackets) sont stables et plus matures.

  3. Bon je vais probablement passer pour un fanboy mais les inconvénients de SublimeText me semblent très discutables :x

    Difficile à modifier, tout passe par des JSON → Oui, donc plutôt facile à mon avis :)
    Maintenu par un unique développeur → ça, ça pue très fort on est d’accord
    Licence nécessaire → ok
    Apprentissage de beaucoup de raccourcis → heu… Ctrl+P, Ctrl+Click, tu as tout ce qu’il faut pour déchirer.
    Interface perfectible → un peu rapide, et vrai pour toutes les UI du monde ^^
    On n’a le choix qu’entre 6 layouts différents → there’s a plugin for that ;)
    Pas de localisation Française → à la rigueur je préfère, les tutos emploient tous les mêmes termes comme ça
    Pas évident de choisir les plugins → https://packagecontrol.io/
    Pas de live preview → OK, bon perso le live reload me suffit, quite à bouffer la moitié de mon écran je peux disposer les fenêtres et j’ai le live preview
    Pas de visibilité sur l’évolution (mort?) → bon là c’est pas de chance, depuis le lendemain de cet article le développement a repris activement, mais si tu avais jeté un œil à http://www.sublimetext.com/3dev tu aurais vu que les derniers devs dataient du 20 mars

    Perso je les teste régulièrement tous les 3 et je reviens à chaque fois sur Sublime Text (de dépit, parce que j’aime bien les fonctionnalités JS de Brackets notamment) à cause de la réactivité. Lire qu’Atom est plus rapide que Brackets et ST me fait un drôle d’effet, je me demande dans quelles conditions ça peut bien arriver :D

    Le principal argument pour moi est celui de la licence, et c’est pour ça que j’attends impatiemment qu’une des alternatives à ST devienne vraiment aussi performante pour pouvoir switcher sans ronchonner.

  4. Atom a l’air très sympa mais il ne supporte malheureusement pas le FTP (et les rares extensions qui existent sont à la ramasse totale).

    C’est dommage, je trouve ce logiciel très agréable à utiliser et très intuitif…

    1. Je m’y suis pris autrement pour le FTP, et ça marche tout aussi bien.

      Mon installation locale et mon installation distante sont identiques, donc je passe par la synchronisation de WinSCP (chaque fois qu’un fichier est modifié, il écrase celui présent sur le serveur).

      Et pour éviter les bourdes de suppression j’ai ajouté le plugin local-history. Les diff sont hideux mais j’ai un versionning. Et je suppose qu’il est possible de remplacer meld par autre chose ^^.

  5. Comparatif intéressant. Je suis actuellement sur Notepad++ qui couvre la plupart de mes besoins. Comment le situer par rapport aux autres éditeurs présentés ici?

    Perso j’ai testé Sublime Text que j’aime bien mais auquel il faut s’habituer avant de le maîtriser.

  6. Je ne sais pas ce que vous avez testé pour conclure qu’Atom est plus rapide que ST, mais j’arrive à la conclusion inverse avec l’utilisation que j’ en fais (essentiellement du Python et du JS) sur mon Macbook. A noter qu’Atom commence à patiner sérieusement lorsqu’on ouvre un gros fichier.

    J’en profite pour signaler un petit nouveau dans le monde des éditeurs de nouvelle génération qui mériterait sa place dans une éventuelle mise à jour de ce comparatif :

    Visual Studio Code (VSC) est un éditeur personnalisable et spécialisable comparable aux trois autres de cet article, sponsorisé par… Microsoft.

    Comme les trois autres, VSC est disponible pour Windows (of course) et Linux et MacOS. VSC est majoritairement codé en JS et TypeScript sur plateforme Electron, ce qui fait dire aux mauvaises langues que VSC est un fork d’Atom.

    Outre l’intégration de en standard de Git, VSC fournit un débugger pour NodeJS (d’autres langages seront supportés à l’avenir par le biais d’add-ons).

    VSC « pèse » 191 Mo en version MacOS, soit au moins cinq fois plus que Sublime – mon favori, mais la consommation mémoire est comparable à celle de Sublime.

    Ah et pour vous éviter de demander à votre moteur de recherche favori :

    https://code.visualstudio.com/

    1. Atom est plus lent que ST surtout effectivement pour les gros fichiers.
      Pour avoir testé Visual Studio Code, il me parait très proche d’Atom. Même si effectivement, ce n’est pas un fork de ce dernier.
      Il reste moins performant que Sublime Text du fait de sa technologie utilisé.
      Pourrait tu nous faire un petit retour sur cet éditeur ? A la manière de ce que j’ai pu faire ? Ce serait génial ! :)
      Merci !

  7. Il n’est absolument pas nécessaire d’acheter la licence Sublime text.
    c’est un choix. la version d’éval offre les mêmes composantes que la version définitive et c’est pas 2 pop up en 4heures de taf qui me gène au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *