Internet et le mythe du tout gratuit.

Je réagis à des choses arrivées récemment aux créateurs du magnifique jeu Monument Valley, @ustwogames, et sur le fait que les éditeurs français partent en croisade contre les bloqueurs de publicité.

Sur internet, l’on trouve de tout, du bon et du mauvais. Mais il semblerait que les internautes, ou « consommateurs » oublient un élément important. La plupart du temps, les gens créant de nouveaux jeux, des applications géniales, des sites internets, ou du contenu de manière plus globale sont, soit des professionnels dont c’est le métier, soit des amateurs et qui ont comme tout le monde, besoin de payer leurs factures, leur loyer et leur nourriture.

Monument Valley

Le jeu en lui-même est payant (3,59€). Ce que je trouve correct vu la grande qualité du jeu. La recherche graphique, la musique, et le gameplay sont vraiment très bons ! À des années lumières des Candy Crush et autres jeux « classiques » sur smartphones et tablettes.

Il est possible de rajouter 1,79€ en achat in-app pour le chapitre Forgotten Shores afin d’augmenter la durée de vie globale du jeu, qui n’est certes pas très longue de base.

Chose totalement inacceptable apparemment, car la sentence des utilisateurs ne s’est pas fait attendre. Avalanches de mauvaises notes, et commentaires rageux ont fleuri un peu partout.

Ironie/ C’est vrai… 1,79€ parait totalement fou ! /Ironie

Ne me dites pas que c’est trop cher, vous avez déjà payé votre smartphone plus de 300 fois ce prix.

1,79€, pour des centaines d’heures de travail et d’investissement, pour globalement, le prix d’un café.

Donc acheter ces niveaux supplémentaires (car il n’y a aucune obligation rappelons le…) revient à offrir UN café, aux créateurs de ce jeu.
Un rapide tour sur leur site internet nous apprends que le studio ayant réalisé le jeu compte environ 100 employés.
Bravo, vous avez offert un café à 100 personnes en achetant les niveaux supplémentaires. Inutile de vous dire que c’est ridicule.

Les bloqueurs de pub

Les éditeurs ont décidés de porter plainte contre les bloqueurs de pubs, en première ligne adblock. Pour une question de « survie » semble-t-il.
Ablock, propose pourtant un modèle économique aux éditeurs, pour que leurs publicités ne soient pas bloquées.

Un critères simple : ces dernières ne doivent pas être jugées intrusives par Adblock.

Pour ce faire, les conditions (assez simples) sont :
– Etre identifiables
– Ne pas contenir d’animation ni son
– Ne doivent pas gêner les contenus

Ces conditions sont jugées « inadmissibles », et assimilées à de l’extorsion par les éditeurs.

Message spécial adressé aux éditeurs :
Arrêtez de vous payer nos tronches !!

Les pubs doivent être identifiables :

Rien de plus normal non ?

Histoire de savoir que la chose sur laquelle on clique est une publicité, pas cliquer sur la chose, changer de page pour se rendre compte et avoir la mauvaise sensation de s’être fait avoir, et perdre son article / vidéo endroit ou l’on était.

Elles ne doivent pas contenir d’animation ou de son

Discutable à la rigueur

C’est vrai, c’est tellement agréable de se faire surprendre par une voix, un bruitage, et un truc qui vous agresse visuellement à grand renfort de couleurs fluos.
Blague à part, simplement commencer par respecter les règles d’accessibilité sur internet :

  • La durée du mouvement/clignotement est inférieure ou égale à 5 secondes
  • L’utilisateur peut arrêter et relancer le mouvement/clignotement
  • L’utilisateur peut afficher et masquer le contenu en mouvement/clignotement
  • L’utilisateur peut afficher la totalité de l’information sans le mouvement/clignotement.

/source

Permettre de mettre le son et l’animation en pause serait déjà le minimum et pourquoi pas lui adjoindre une fonction : ne la jouer par exemple qu’au survol du pointeur.

Ne doivent pas gêner les contenus

Non mais je rêve !?

Ca me parait être le minimum syndical non!? Je ne suis pas venu sur le site pour voir votre pub de m*rde ! C’est le contenu qui m’intéresse avant tout ! Pourquoi me le cacher, et m’empêcher de le voir ?

Ma première réaction quand je vois ce genre de comportements : fermer le site, sans me poser de question, dégrader mon avis sur ce site.

Un problème global

Le problème ne se limite pas à ces cas isolés malheureusement. De manière générale, j’ai l’impression que tout le monde est très enclin à consommer les diverses ressources disponibles en ligne, mais surtout ne pas avoir à payer le moindre centime pour.

Je pense que le problème vient pour beaucoup du format dématérialisé. Au final, ce n’est pas quelque chose qui « existe », l’on peut tenir un CD, un journal, un jeux vidéo sur dvd / bluray. Pas un article sur un site internet, ni un jeu sur Steam.

Payer 20€ pour un disque de son artiste préféré ne semble déranger personne, mais payer 9€ pour le même album en dématérialisé semble à la limite de l’impossible. La différence? Un CD est un objet physique matériel. Le mp3, non.

Il faut dire que le mode de rémunération sur internet est principalement en cause. La publicité semblait à l’époque la meilleure solution. Nous apercevons clairement les limites de ce mode aujourd’hui.

D’autres solutions ?

Oui, mais aucune n’est malheureusement gratuite.

Aujourd’hui, être présent sur Internet, créer des contenus, apps, médias, nécessite de l’argent. Il faut payer les serveurs, les techniciens, les créateurs de contenus. Tout ceci à un prix. De plus, celui-ci augmente, car créer demande toujours plus de ressources, et la concurrence est toujours plus féroce.

Des solutions comme Flattr, ou plus récemment Contributor de Google, existent, et permettent à l’internaute de rétribuer les ayants droits.

Pour Contributor, le principe est simple, vous choisissez une contribution mensuelle, et lors de votre visite sur les sites webs participants au programme, vous ne voyez plus les publicités, mais êtes remerciés de votre action à l’endroit où les pubs sont habituellement placées.

Pour Flattr, vous choisissez aussi une contribution mensuelle, et en « likant », « favorisez » des contenus, vous reversez une partie de celle-ci aux créateurs.
@geoffrey_crofte à fait d’ailleurs un article à ce sujet.

Et si il n’y avait pas UNE solution, mais DES solutions ?

Des choses existent, l’on voit une démocratisation des « Pay What you Want », et autres « HumbleBundles » où il est possible de donner une somme minimale, des fois nulle pour acquérir un article, ou bundle de jeux/apps.
Et pour ce type de médias, cela semble convenir.

Je pense qu’une seule méthode universelle ne sera pas applicable à tous les domaines. Chaque acteur se doit de trouver comment séduire ses internautes, et arriver à se faire payer pour ce qu’il propose autrement que par une méthode aléatoire de publicité, jugée souvent beaucoup trop intrusive par les internautes.
Les revenus n’en seront que meilleurs et plus constants. Mais nécessite de réfléchir un peu « Out of the box ». Intéressant non?

Merci à @geoffrey_crofte ;)

Linkographie :

Monument Valley
Plus d’infos sur Contributor
Plus d’infos sur Flattr

6 réflexions sur « Internet et le mythe du tout gratuit. »

  1. T’imagines le truc… le jour ou faudra payer 0.5€ en plus pour voir couleur le titanic au cinéma…

    Franchement, les achats in-app ou pour du contenu additionel, je trouve vraiment que c’est de l’arnaque.

    Pour ce qui est de surfer avec ou sans adblock, moi je choisi de respecter l’auteur du site. Je n’ai pas d’adblock. S’il choisi de mettre des pubs sur son site, je les affiches. Si je trouve les pubs trop intrusives je ferme son site à la con.

    1. Disons qu’effectivement, quand le jeu sort, gratuit, et que pour une somme tu peux débloquer les 50% restants ( desfois même les données sont présentes, mais simplement verrouillées ), je trouve ca un peu abusé.
      Voyons le bon coté des choses, ça permet de palier au fait qu’Apple ne propose pas sur sa plate-forme la possibilité de tester le jeu pendant 2h par exemple, puis de se le faire rembourser. Ce que Google propose par exemple.
      Ces apps au même fonctionnement sur le Play Store sont plus questionnables…
      Concernant Adblock, il y a quelques années, j’étais assez réticent, aussi sur l’avis de respecter l’auteur du site. Mais ces derniers temps, j’ai l’impression que tout le monde s’est littéralement laché. Elles sont de plus en plus envahissantes. Du coup… censure pour tous, sauf pour les sites en qui j’ai confiance, que je débloque au bout d’un moment.

  2. Je ne sais pas ce que reprochaient exactement les internautes concernant l’achat in-app de Monument Valley, mais pour ma part, je pense que j’aurais été un peu déçu aussi. Non pas de payer 1,79 €, ce qui n’est pas grand-chose, mais que ça vienne dans l’expérience du jeu.

    Je préfère payer un jeu plus cher, mais en une seule fois. Sinon c’est un peu comme un contrat auquel viendraient s’ajouter des avenants imprévus à la base. Ce n’est pas la somme le problème, c’est l’image négative associée aux achats in-app, qui sont régulièrement utilisés par le marketing pour faire consommer plus.

    Je n’aime pas ces principes que je vois souvent comme un piège (dire qu’il n’y a « aucune obligation », n’est pas une excuse, quand aime un jeu on veut aller jusqu’au bout). Et Monument Valley a une telle générosité créative, liée à son équipe de développeurs passionnés, qu’on était loin d’imaginer ce type de business model derrière.

    1. Je me suis peut-être mal exprimé. Le jeu de base est sorti il y a plus d’un an je crois, et en fait la mise à jour sortie récemment, permettait d’acheter plusieurs niveaux en plus pour 1,79€. J’aime pas trop le concept des DLC non plus, après, payer une update 1 an après, qui apporte plusieurs nouveau niveaux, pourquoi pas.

  3. Concernant Monument Valley je trouve que les deux points de vue se valent. Effectivement la somme n’est pas énorme, et comme tu le dis, payer pour une mise à jour un an après la mise en ligne du jeu ce n’est pas non plus scandaleux. Mais l’on se sent tout de même quelque peu piégé et obligé pour finir l’aventure. D’ailleurs si on achète le jeu seulement maintenant, doit-on payer pour la mise à jour ? Au passage, les chiffres sont sortis après ton article, mais il me semble qu’ils ont réalisé d’énormes bénéfices avec le jeu ( une réussite plus que méritée).

    Sinon pour en revenir sur internet et le tout gratuit je suis entièrement d’accord avec toi, le tout dématérialisé rend l’achat difficile. Il est tellement facile de se procurer un MP3 illégalement. Contrairement à avoir le CD avec la belle pochette, le beau livret, etc. rien ne différencie un fichier son illégal et gratuit d’un légal payant, il est peut-être là aussi le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.