Android : le grand WTF de l’OS

android

J’utilise beaucoup mon smartphone, pour lire et partager mes trouvailles, du coup, une des fonctions que j’utilise le plus est la fonction de partage.
Je possède un Nexus 5 depuis maintenant plus d’un an, et force est de constater que Google fait juste n’importe quoi avec Android. La série des Nexus est intéressante car elle permet d’utiliser une version non modifiée d’Android, la version « vanilla », la vision originale de Google, avant que des constructeurs appliquent leur surcouche moisie sur l’ensemble.

Le constat est le suivant : Il semble être impossible à Google de fournir un OS fini à une date donnée.

Il n’y pas ici de mise à jour simultanée entre les apps Google et le système. A l’arrivée du material design, l’on aurait pu croire que les apps Google bénéficieraient d’un relooking pour suivre les nouvelles guidelines, et bien non. Il à fallu attendre plusieurs mois avant de les voir arriver sur le Play store.
Le principal problème est le manque d’unité graphique et fonctionnelle dans l’OS.

Meilleur exemple aujourd’hui, la fonction de partage. Chaque application semble avoir une autre fonction, même plusieurs différentes dans la même app.

Le plus surprenant c’est que l’on pourrait penser qu’il s’agit ici d’apps externes, non produites par Google, mais non, c’est le joyeux bordel dans leurs propres apps.

Petit résumé en images :

( je précise que toutes les apps sont à jour et que le Nexus 5 tourne sur Android 5.1 non modifié )

Chrome :

wtf-chromeYoutube, lorsque d’un partage à partir de la page d’une vidéo :

wtf-youtube

Youtube lors d’un partage à partir d’une liste de vidéos :

wtf-youtube0

Remarquez aussi le non alignement des éléments avec les icônes, pourtant non présent dans l’app twitter :

wtf-twitter

Encore une autre disposition ? Dans Dropbox :

wtf-dropbox

Donc pour une seule fonction, nous avons le droit à pas moins de 4 dispositions différentes.

Remarquons surtout l’utilisation de 2 dispositions différentes dans Youtube !

L’impression que cela donne est qu’il n’y a aucune direction graphique et technique qui est donnée ici. L’on passe son temps à chercher les icônes de partage, qui se réarrangent en fonction des apps dans lequel le partage est demandé, et en fonction de leur fréquence d’utilisation. En fait, elles ne sont jamais au même endroit…

C’est énervant au possible de voir un tel manque de finition sur un système qui est si répandu à travers le monde.

Enfin… si répandu… 3,3%…. des téléphones Android en sont équipés…

C’est ici un seul exemple d’incohérence et de WTF dans Android, mais bien que le système soit très intéressant, visuellement plutôt sympa, il manque ce soin du détail et la cohérence que l’on retrouve chez la concurrence.

Petit détail, mais rien que le manque de cohérence des icônes des apps me donne envie de m’arracher les cheveux…

2015-03-26 10.29.42le résultat est meilleur lorsque l’on regarde uniquement les apps made in Google, mais l’on ne peut pas spécialement parler de cohérence de forme.

Capture d’écran 2015-03-26 à 10.38.41

 

 

Auteur : Matthieu Bousendorfer

Matthieu Bousendorfer aka edenpulse — Directeur Artistique, Paris. Geek & minimal design addict.

4 réflexions sur « Android : le grand WTF de l’OS »

  1. Hello Matthieu,

    Je partage ton avis sur les multiples affichages de cette feature tant utilisée.

    Utilisateur d’iOS depuis 2007, je suis récemment passé sur Android, appréciant le material design de l’os et la plus grande « ouverture » de ce système (f*** la synchro de toute data sur iTunes). Cyanogenmod12 sur OnePlus fait des merveilles.

    J’ai pu noter quelques particularités agaçantes d’Android.
    Pour le partage, le fait d’avoir toutes les apps du tel qui s’affichent lorsque tu souhaites partager. Alors que tu souhaites juste accéder aux 3 les plus fréquentes dans ton usage (pocket, twitter et evernote pour ma part). Tu te tartines donc un scroll de 20secondes pour accéder à tes favoris de partage.

    Également le fait de proposer l’ouverture de fichiers, images, et autres avec un choix d’appli à chaque fois (« Souhaitez vous ouvrir cette image avec Galerie, Skitch, VSCO, etc.). Pourquoi ne pas proposer le plus pertinent/fréquent par défaut pour éviter le clic en plus ?

    Voilà pour aujourd’hui.

    Au vu de l’évolution d’Android, de l’armée d’UX designers qui bossent dessus, il est à penser que ces errances ergonomiques seront corrigées dans une prochaine version… Who knows.

    Victor

  2. Je suis content de voir que ce genre de détails n’interpelle pas que moi.
    Mais effectivement, il y a beaucoup de potentiel, et beaucoup de bonnes idées, c’est juste dommage qu’il n’y ai pas plus d’attention sur des fonctions pourtant assez simples et souvent utilisées.
    J’avais un iPhone 4 avant, et j’ai fait le même choix que toi, vers plus d’ouverture etc.. bon depuis 1 mois j’ai de nouveau un iPhone ( mais merci pour le pack d’icônes ;) )
    Android peut évoluer dans le bon sens, leur armée de designers semblent aller dans le bon sens. Le problème à mon sens est du coté des développeurs aussi, et de la non-vérification / validation qualité des apps sur le store au final.

  3. En effet sur l’IHM ils ont bien compris que l’interface est clé pour capter l’audience. Tu n’as pas tort, c’est bien chez les devs qu’ils doivent unifier leur philosophie et non laisser dans leur roadmap des errances pareilles.
    En y réfléchissant, les sujets sur lesquels nous échangeons sont des quickwins qu’ils pourraient résoudre rapidement. Avec un seul principe ergo, un seul code, propre et unifié. A la manière du MKG autour de material, ils auraient tout intérêt à communiquer autour de leur strat de clarification du code.
    Et tout le monde suivrait les principes.

    Un peu comme pour un site/portail ou plusieurs devs bossent dessus.
    Si, tout le monde a son code sans le cleaner, c’est la porte ouverte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *